AccueilAccueil  PublicationsPublications  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


forum rpg dérivé de la Saga Harry Potter
 

Partagez | 
 

 Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 30 Sep - 15:38

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
Ce jour était enfin arrivé, celui où ma mission commençait réellement. J’allais devoir porter un masque qui me permettrait de tous les tromper. J’étais prêt, j’avais attendu ce moment toute ma vie, je comptais bien vaincre là où mon grand-père avait été vaincu. Pour cela, j’avais intégré le ministère de la magie en premier lieu, chose assez facile. En réalité, une fausse identité, des sourires et de la fausse gentillesse leur suffisant pour avoir confiance. Ils étaient tellement idiots que c’était déconcertant. Enfin, je n’allais pas me plaindre, je me doutais que la suite cela n’allait pas être aussi simple. De plus, je n’étais pas seul, j’avais ma moitié avec moi. Lynn m’accompagnait dans cette lourde destinée, elle restait à mes côtés et j’avais l’impression de pouvoir tout vaincre quand elle était là. Ma jumelle était une partie de moi, je savais quand elle n’était pas bien, triste, anxieuse, heureuse, comme elle le savait pour moi. J’étais réellement content qu’elle soit présente, j’avais une alliée dont je ne pouvais pas douter de sa loyauté. Finalement, après quelque temps à devoir faire semblant d’aimer leur monde de faux-semblant, j’avais été envoyé avec Lynn à Grimardent.
Cela m’arrangeait, j’avais du mal à supporter leur visage. Ils se complaisaient dans ce monde caché, ils aimaient être soumis à de simple moldus. J’avais envoyé Lynn en première sur les lieux afin de faire du repérage, pour ma part, j’allais m’occuper des dernières paperasses. Même si je me doutais que cela pouvait être compliqué pour elle, puisqu’on avait vécu toute notre enfance loin du monde, mais j’avais confiance en elle.
Je devais la rejoindre le soir, il était convenu qu’elle m’attende à l’entrée afin qu’on puisse se diriger vers le directeur pour nous présenter. Une fois enfin sur les lieux, je m’avançais entouré de jeunes gens assez excités. Je pensais que l'heure me permettrait de ne pas être étouffé par la populace, mais apparemment les jeunes d’aujourd’hui avaient beaucoup trop d’énergie. Je laissais échapper un léger soupir, je ne pouvais pas me plaindre, charmer des jeunes était bien plus facile qu’avec les vieux croûtons du ministère. Ils avaient osé me garder plus longtemps que prévu, ces vicieux avaient osé me donner de la paperasse en plus. J’étais auror et pourtant, ils ne se dérangeaient pas pour me donner du travail qui n'était pas censé être le mien. J’étais à vrai dire de mauvaise humeur, mais je me devais de sourire encore un peu. J’avais appris tous les gestes, mots, manières pour charmer une personne. J’étais la personne la plus hypocrite sur ce campus, mais cela était pour le plus grand bien. Ces gens allaient connaître une personne différente, ils allaient rencontrer le faux Aaron. Ces idiots allaient sans doute l’aimer, ils étaient tous les mêmes, les tromper serait facile.
Je laissais échapper un rire, tout en marchant vers l’entrée avec mon sac à dos sur une de mes épaules. J’allais faire venir le reste de nos affaires plus tard dans la soirée, donc il ne fallait pas que je perde trop de temps avec le directeur. Je m’avançais dans la foule, avant de m’arrêter au niveau du grand portail. Je regardais autour de moi pour constater que ma sœur n’était pas présente. Tout d’abord surpris, je m’inquiétais ensuite pour elle. J’avais peur qu’il lui soit arrivé quelque chose, mais si ça avait été le cas, je l’aurais sans doute ressenti. Elle avait sûrement dû s’arrêter quelque part, je soupirais légèrement en posant mon regard sur le château. Très grand pour peu de choses, si c’était pour rester caché, je ne comprenais pas la raison d’en faire autant. Je ne pouvais pas attendre plus longtemps, il fallait qu’au moins l’un de nous d’eux se présente au dirigeant de Grimardent. Je commençais donc à marcher vers les bâtiments, je sentais déjà que ce travail allait être très fatigant.
ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 30 Sep - 18:37

Ses premiers pas à Grimardent avaient été quelques peu hésitants. Non pas parce qu'elle n'appréciait pas la nouveauté où que la grandeur du lieu l'impressionnait. Mais plutôt parce qu'au départ, elle n'avait pas vraiment apprécié qu'on l'envoi ici pour poursuivre ses études. Elle considérait que son voyage en solitaire autour du monde était bien plus intéressant et qu'il s'était arrêté trop vite à son goût. Malheureusement, même elle ne pouvait pas passer entre toutes les mailles du filet quand il s'agissait des décisions de son père. On l'avait donc envoyée rejoindre son frère au royaume-uni en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. D'un autre côté, se retrouver ici, ça signifiait être tranquille pendant un bon moment. Si l'on en oubliait le fait que son père avait aussi expédié sa tante à Grimardent pour qu'elle surveille sa nièce. Une chose que Yara appréciait d'autant moins. Elle avait voyagé seule pendant près d'un an et s'en était très bien sortie par ses propres moyens ! Pourquoi fallait-il donc qu'elle se retrouve avec un chaperon ici... Décidément, elle ne comprendrait jamais les lubies de son paternel, mais qu'à cela ne tienne, ce simple fait n'allait pas l'empêcher de vivre.
Yara comptait bien profité du temps qui lui était imparti ici et si ça signifiait faire bonne figure devant sa tante -qu'elle allait éviter comme la peste n'en doutons pas- et bien soit ! Personne ne pourrait se vanter de l'empêcher de vivre sa vie comme elle l'entendait.

D'un autre côté, l'université promettait d'être assez intéressante à explorer et si les cours arrivaient en second dans son esprit, elle avait bien envie de tester ceux qui lui permettraient d'utiliser une baguette dans la minute. Yara n'avait jamais été du genre très cérébral, réfléchir pendant des heures n'était décidément pas sa tasse de thé. A l'inverse, sauter à pieds joints dans l'action, ça lui ressemblait pas mal. Tête brûlée à ses heures, elle appréciait le grand frisson et ce n'était pas pour rien qu'elle avait décidé de suivre des études en vue de devenir Auror. Non pas que la chasse au mage noir lui fasse de l’œil mais l'adrénaline qui pourrait en découler en revanche était on ne peut plus excitant ! Cette simple idée la fit sourire alors qu'elle se frayait un chemin dans la foule qui s'amassait à l'entrée de l'université. Quelques jours plus tôt, elle avait subit l'examen de sa baguette et la répartition dans l'une des quatre résidences de l'école et on ne va pas dire que le résultat l'avait fait sauté au plafond. Certes, ce n'était qu'une résidence mais la description de Plumeria sonnait beaucoup moins bien à son oreille que celle de Crodefer... Comment une baguette pouvait-elle donner ce genre de résultat alors que la personne qui la tenait était à l'opposé ? C'était une question qu'elle aurait pu élucider si seulement le simple fait d'y penser ne lui donnait pas mal au crane. Elle n'était définitivement pas faite pour ça et elle joua des coudes encore quelques instants avant de trouver un endroit un peu moins peuplé histoire de pouvoir voir ce qu'il se passait plus en détail.

Vu ainsi, avec toute la populace qui allait et venait, Grimardent promettait d'être un lieu aussi intéressant que l'Institut de Beyrouth où elle avait fait ses années d'études jusque là... Ne manquait plus qu'elle allonge la liste de ses connaissances ici, chose qui ne prendrait pas trop de temps vu son caractère mais qui lui posait tout de même quelques questions. Quand elle était en voyage au Japon, elle avait rencontré quelques difficultés à se faire des liens les premiers jours, bien plus qu'en France où tout le monde semblait clairement plus ouvert. Elle n'avait cependant pas eu l'occasion de venir en Angleterre avant aujourd'hui et étant donné la description qui lui avait été faite sur ces gens, elle se demandait si ça allait être réellement aussi simple qu'il n'y paraissait. Si on ajoutais à cela que la première élève de Grimardent qu'elle avait rencontré avait vomis sur ses chaussures... Yara soupira d'excitation. Ça allait être fantastique que de découvrir l'ensemble des possibilités cachées ici !
Sa résolution prise, elle quitta les pelouses du parc pour se diriger vers l'entrée, dans peu de temps, elle allait rejoindre sa résidence mais quelques minutes d'exploration en plus n'allait pas la tuer bien au contraire. De plus, c'était le meilleur moyen pour rencontrer de nouvelles têtes, ce que la jeune femme appréciait bien plus qu'elle ne l'avouerait jamais.

Alors qu'elle scrutait le visage des gens et les silhouettes passant à proximité, les yeux de Yara se posèrent sur une personne qu'elle avait déjà croisé auparavant. Son nom sonnait un peu étrange au oreilles de la jeune femme... Ba... Bai... Bakers ! C'était ainsi que son frère, Jad, le lui avait présenté quand elle avait pleurer pour visiter le département des aurors quelques jours plus tôt. Et autant dire qu'elle avait tout de suite accrochée. Peut-être était-ce parce qu'il était moins vieux que les autres gens qui travaillaient là-bas, ou bien parce qu'il n'était pas plus moche qu'un autre ou alors, tout simplement parce qu'il était Auror et qu'elle voulait connaître tout les détails de ce métier. Le pas souple et léger, presque sautillant, elle rattrapa rapidement le jeune homme avant qu'il n'ai le temps de franchir les portes du bâtiments.

« Mr... Bakers si je me souviens bien ! … Y aurait-il une quelconque menace sur cette école pour qu'un Auror se déplace ici personnellement ? »

On pourrait lui dire que les rumeurs actuelles suffisaient à ce que des aurors soient détachés dans les lieux abritant des jeunes sorciers mais pour elle, s'était une aberration. Cette simple histoire de suprématie était une aberration ! Sa famille avait obtenue la quasi-suprématie au Liban et ce, sans verser la moindre goutte de sang sorcier ou moldu. Alors autant dire qu'elle n'avait jamais vraiment compris l'histoire du monde magique anglais et ses guerres incessantes.
Souriante, elle cala son pas sur celui de l'Auror, elle ne savait pas si il l'avait reconnue ou non. Ni même ce qu'il avait pensé de leur première rencontre. Pour sa part, ils n'avaient peut-être pas échanger beaucoup mais ça lui avait suffit pour se faire une idée. Cet homme était intéressant à ses yeux -qu'il s'en rende compte où non- et elle n'avait, pour le moment, rien de mieux à faire que de rester à ses côtés. Qu'il apprécie ou non n'était pas la question, Yara voulait juste en savoir plus un peu plus sur lui et sur les raisons de sa présence ici, il faut dire qu'elle ne s'était pas du tout attendue à voir un auror arpenter l'université...



PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 30 Sep - 21:33

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
« Mr.. Bakers si je me souviens bien ! .. Y aurait-il une quelconque menace sur cette école pour qu’un Aurore se déplace personnellement ? »

Je marchais tranquillement vers le bâtiment, avant qu’une voix attire mon attention. Je tournais mon regard vers la personne qui m’avait interpellé en me retenant de soupirer. J’apercevais une jeune fille assez jolie, je la regardais un moment avant de lui présenter mon faux sourire habituel rempli de fausse gentillesse. Je m’arrêtais finalement après quelques instants, avant de me tourner vers sa personne.
Je me souvenais de cette fille, son frère lui avait fait visiter les départements des aurors il y a quelques jours. Comment l’oublier, on pouvait voir en la regardant son désir de devenir auror. Il m’avait demandé de lui parler un moment, afin qu’elle reçoit des explications sur le métier d’auror d’une personne différente. Je lui avais parlé un court moment, mais sa passion pour ce métier absurde m’avait marqué. Mon regard se promenait sur sa personne, je remarquais qu’elle était légèrement plus jeune que moi et qu’elle était assez mignne. À vrai dire, je ne pensais pas que je rencontrerais à nouveau cette demoiselle. Cette nouvelle affectation réservait réellement beaucoup de surprises, j’espérais que celles-ci ne seraient pas mauvaises.

« Mlle khazen, la jeune sœur de Jad. Je ne pensais pas vous rencontrer à nouveau, enfin à vrai dire, c’est l’endroit le plus approprié à une rencontre. Il y a mademoiselle aucune menace dont vous avez besoin de vous inquiéter, je suis justement ici pour que vous puissiez passer vos études sans soucis. »

Je gardais mon faux sourire, il ne fallait pas que quelqu’un trouve quelque chose à redire à mon comportement. Je remettais ce masque à chaque rencontre, elle avait parlé avec le faux Aaron donc il ne fallait pas qu’elle se pose de questions. De plus, j’avais tout de suite remarqué qu’elle n’allait pas me laisser partir facilement. J’avais envie de soupirer, mais je ne pouvais pas me le permettre.
Même si elle était plutôt jolie, je ne pouvais pas l’emmener avec moi. Il fallait que je me présente au directeur, mais j’avais l’impression que cela allait attendre. Je regardais autour de moi, avant de reposer mon regard sur la jeune fille. Je passais ma main sur ma nuque, que je caressais doucement avant de laisser échapper un léger rire.

« Alors mademoiselle, j’imagine que vous êtes présente afin de suivre les études pour devenir auror ? Je vous souhaite bien du courage, vous risquez de rencontrer ma sœur. Nous avons été tous les deux envoyés à Grimardent afin de nous occuper de la sécurité. »

J’avais finalement répondu à sa question, puisque j’avais compris qu’elle n’allait pas me laisser tranquille. Je préférais lui donner la raison de ma présence à Grimardent, plutôt que de lui donner des informations sur ma personne. Je gardais mon sourire, tout en observant la demoiselle.
Il faisait plutôt beau aujourd’hui, chose qui rendait l’endroit un peu plus supportable. Je remarquais une petite abeille s’approcher de nous, mon regard était attiré vers la petite bête. Son bruit était caché sous celui des rires et des discussions des jeunes qui déferlait devant l’université. Elle s’approchait de Yara, donc je venais faire un léger geste afin de l’éloigner. Je devais supporter cette jeune fille, je ne comptais pas en plus l’emmener à l’infirmerie pour une piqûre. J’étais assez fatigué, mais il fallait qu’elle soit contente en rencontrant l’auror Aaron Bakers. Je souriais, mais l’endroit devenait beaucoup trop bondé. Non seulement cela m’énervait, mais voir ses jeunes énergiques aussi tard était encore plus fatigant.
Je souriais légèrement, avant de marcher vers un endroit moins bondé. Je m’éloignais de l’entrée, mais au moins on ne se faisait plus poussée. Je gardais mon regard et mon attention sur la jeune fille, je me doutais qu’elle allait me suivre. Je me plaçais donc plus loin de l’entrée, dans un endroit plus calme. Je regardais autour de moi, avant de reposer mon regard sur Yara en souriant.

ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 30 Sep - 22:09

Très honnêtement, Yara ne savait pas vraiment ce qui la poussait à vouloir en savoir autant sur le métier d'Auror. Normalement, écouter les gens déblatérer sur leurs métiers la saoulait grandement. Comme d'écouter Jad parler de politique magique, ça lui donnait purement et simplement des boutons. Un peu comme quand elle était au Liban et que les discussions familiales se trouvaient automatiquement tournées par les événements de la journée. Pour Yara, c'était totalement abstrait que d'entendre parler les gens sur de tels sujets, elle n'en avait strictement rien à carrer et avait toujours préférer l'action avec un grand « A ». En revanche, quand il s'agissait du métier d'Auror, c'était une toute autre musique qui se jouait. Elle appréciait réellement les histoires de ces combats, ça la faisait rêver que de s'imaginer en mener un jour et il était hors de question de croire qu'elle le ferait avec l'allure d'une princesse. Yara se voyait plutôt couverte de sueur et de sang, les vêtements collés contre sa peau alors que sa vie ne tiendrait peut-être plus qu'à un fil. Cette simple pensée la faisait vibrée ! Elle était loin de la petite fille précieuse et qui s'inquiétait de sa tenue, de ce que les gens pouvaient bien penser d'elle et autres histoires dans le genre. La seule chose qui animait Yara c'était la liberté de faire ce qu'elle voulait, quand elle voulait et comme elle voulait et, précisément, elle avait l'impression que le métier d'Auror lui permettrait cette folie à vie.

Pas certaine que le jeune homme s'arrête elle l'avait suivit en retenant sa respiration. Si il ne lui répondait pas, il n'avait pas fini d'entendre parler d'elle pendant les vingts prochaines minutes, jusqu'à ce qu'elle se lasse et qu'elle trouve mieux à faire. Avec un peu de chance, elle tomberait bien nez à nez avec un balai histoire de se faire une petite virée entre les cimes de l'établissement non ?
Elle fut cependant rassurée qu'il prenne le temps de lui répondre, mais grimaça quand il la désigna comme « la jeune sœur de Jad ». Déjà, Jad n'était pas un vieux croûton, à tout casser lui et le jeune auror devaient avoir le même âge et de plus, elle n'aimait pas qu'on la désigne comme une personne qui n'avait d'intérêt que parce qu'elle était en relation avec untel ou untel.

« Yara... C'est bien aussi Yara... »

Et puis c'était toujours mieux que Mademoiselle Khazen, elle non plus n'était pas une vieille peau ! Et elle avait entendu assez de « miss » dans sa vie pour que ça lui donne des hauts le cœur. Malgré sa famille, Yara était quelqu'un de très simple qui préférait les grandes claques amicales dans le dos à autre chose, toutes proportions gardées bien entendu.
Mais ce n'était pas ça qui la perturbait le plus. A vrai dire, les mots du jeune homme s'étaient entrechoqués les uns avec les autres, elle avait tout de même relevé plusieurs choses qui lui semblaient un peu étranges...

Gardant le silence quelques secondes sans pour autant cesser de le fixer de ses grands yeux, elle le suivit dans une zone un peu plus dégagée.

« Vous dites des choses étranges... Il n'y a pas de menaces mais des Aurors sont détachés pour assurer notre sécurité, c'est contradictoire. »

Elle n'était peut-être pas très douée avec toutes les subtilités de la langue anglaise mais là, elle avait beau tourner la phrase dans tout les sens ça ne voulait rien dire pour elle. Si menace il n'y avait pas, auror il ne devait pas y avoir non plus n'est-ce pas ? Pourquoi ne pas détacher simplement des Tireurs d'Elites de baguette magique... Ca, ça semblait plus logique.
Tout en réfléchissant, elle s'adossa contre un tronc d'arbre, bras croisés, lorsqu'elle se rendit compte que l'auror acceptait de rester avec elle encore quelques minutes. Pour tout avouer, ça lui faisait plaisir. De un, ça allait lui passer le temps un moment, de deux elle connaissait pour le moment très peu de gens ici et un visage connu n'était jamais en trop. Une question lui démangeait cependant les lèvres.

« Pourquoi avoir choisi le métier d'Auror ? Et votre sœur, pourquoi elle l'a choisi ? Et des missions, vous avez déjà été en mission ? »

Ces trois questions étaient le nerf de la guerre. Yara était volontairement passée sur cette histoire de courage et de cours. Pour elle, les cours c'était ennuyant, sauf si il fallait agiter une baguette et, honnêtement, elle n'avait jamais été réellement assidue dans la plupart des matières qu'on enseignait généralement.
La seule chose qui l'intéressait c'était Aaron, ses histoires et... Il fallait avouer que le sourire du jeune homme l'empêchait quelque peu de voir autre chose. Comme cette guêpe qui serait sûrement passée inaperçue quelques minutes plus tôt si il n'avait pas fait un mouvement pour l'éloigner. Quand Yara avait une idée en tête, elle ne l'avait pas ailleurs et, présentement, elle avait envie de passer à la loupe les petites histoires du jeune homme.


PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 30 Sep - 23:41

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
« Vous dites des choses étranges... Il n'y a pas de menaces mais des Aurors sont détachés pour assurer notre sécurité, c'est contradictoire. »

Je regardais un moment Yara, mon sourire toujours présent. À vrai dire, je ne savais pas quoi répondre à cela. Il est vrai que c’était contradictoire d’envoyer des Aurors avec la présence d’aucune menace. Enfin, sans doute, ils voulaient prendre les devants pour éviter les mêmes évènements passés. Ils étaient idiots, mais ils apprenaient de leur erreur. Je ne répondais pas à son affirmation, je la regardais alors qu’elle s’adossait contre un tronc d’arbre avec les bras croisés. En réalité, cette demoiselle était peut-être plus intéressante que je le pensais, elle était assez futée. Je laissais échapper un léger rire, tout en laissant mon regard posé sur elle.
Je préférais lui donner quelques minutes de mon temps, plutôt que d’avoir une jeune fille qui me suivait partout. Heureusement, même si je ne pouvais pas voir le directeur aujourd’hui, on m’avait déjà indiqué l’endroit où j’allais séjourner. Étant donné l’heure, je me doutais que je devrais remettre à demain cette rencontre de politesse. Enfin, peu importe, ce n’est pas comme si je voulais réellement le rencontrer. La voix de Yara me tirait à nouveau de ma réflexion, je reposais mon regard sur elle, mon sourire toujours présent.

« Pourquoi avoir choisi le métier d'Auror ? Et votre sœur, pourquoi elle l'a choisi ? Et des missions, vous avez déjà été en mission ? »

Je la regardais un moment, avant de laisser échapper un léger rire. Elle était vraiment passionnée, pourtant ce métier n’était pas non plus le plus extraordinaire. Il était plutôt fatigant, enfin pour moi puisque je me devais de mentir tous les jours. En réalité, j’étais devenu un maître en la matière, je connaissais toutes les choses pour charmer une personne. Cette jeune fille plutôt mignonne avait l’air assez têtue, donc je savais que je devrais répondre à toutes ses questions. Je finissais par doucement hausser les épaules, avant de rire légèrement pour une énième fois.

« J’ai choisi le métier d’Auror, parce que je n’étais pas fait pour autre que l’action. Il était assez évident pour moi que j’étais plus apte et intéressé par le métier d’Auror. Pour ma sœur, nous sommes des jumeaux. Elle est comme une moitié de moi, comme je le suis pour elle. Nous sommes liés, donc j’imagine qu’elle l’a fait pour moi. Oui, j’ai déjà été en mission, mais vous vous imaginez bien que je n’ai pas le droit de te raconter les détails. »

Bien entendu, je n’avais pas choisi ce métier. Il se présentait comme le plus apte à infiltrer le ministère, mais ce n’était pas la chose à dire à cette fille. Je me devais de mentir, comme à mon habitude. Être envoyé à Grimardent, me permettrait sûrement d’amener des jeunes dans notre mouvement. Même si je savais qu’il était le meilleur choix, certain restait ancré dans l’idiotie de leurs parents. Je regardais un moment Yara, avant de m’étirer un peu. Je regardais autour de nous, pour finalement reposer mon regard sur la demoiselle.

« Quand je vois votre passion et votre excitation, je me dis que vous êtes bien motivé par votre futur métier. Seulement, des fois, on se fait certaines idées assez embellies. »

Je lui souriais encore une fois, avant de regarder l’heure. Il était bien trop tard pour aller voir le directeur, je commençais également à fatiguer. Je regardais autour de nous, le monde avait diminué. Alors qu’il y a quelques minutes, ils se poussaient, maintenant, ils disparaissaient doucement. Quand je me disais que je devrais récupérer nos malles, j’étais déjà démotivé. Enfin, la mademoiselle n’allait pas me laisser partir aussi facilement, elle devait sans doute s’ennuyer et ma présence lui avait donné de l’occupation pour le moment. Je reposais mes yeux sur elle, mon visage toujours illuminé par ma fausse gentillesse.

« Vous devriez Yara, rejoindre sans doute votre résidence ? Je ne veux pas être la cause de votre retard ou d’un quelconque désaccord. »

Je lui souriais légèrement, avant de finalement m’approcher de sa personne. Je venais doucement passer ma main à côté de son visage, afin de détacher une de ces mèches de cheveux qui s’étaient emmêlé avec une branche basse. Je m’éloignais à nouveau, afin de ne pas la gêner. Je gardais cependant mon regard sur elle, mon visage toujours illuminé par mon faux sourire.

ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 0:32

Tout en réfléchissant aux questions qu'elle lui avait posées, elle imaginait toutes sortes de réponses toutes plus étudiées les unes que les autres. Elle aurait imaginé qu'un Auror aurait volontairement dit, et sans même réfléchir, « je suis devenu Auror pour combattre les Mages Noirs » mais elle ne s'était pas attendue à cette réponse. Une réponse dans laquelle elle se retrouvait sans aucun doute possible. Elle-même ne voulait pas devenir Auror parce qu'ils luttaient contre le Mal avec un grand M, du moins ce n'était pas sa première raison. Mais bien parce que pour elle, être Auror signifiait vivre dans l'action. Du moins, elle s'enquiquinerait certainement moins à être Auror qu'à être dans un quelconque ministère libanais qu'il soit sorcier ou moldu. Puisque, au final, elle ne doutait pas que son père allait rapidement la rapatriée dès qu'elle aurait fini sa formation et fait ses premières armes.
En revanche, elle comprenait moins la seconde partie de sa réponse. Celle-ci était beaucoup plus difficile à comprendre pour elle. Sûrement parce qu'elle n'avait pas de jumelle mais seulement trois frères. Et si ils étaient souvent fourrés ensembles et qu'ils s'appréciaient tous, il était tout bonnement hors de question qu'ils fassent la même chose que l'autre simplement parce que l'autre la faisait. Ça aurait voulu dire qu'elle se serait retrouvée dans un département de coopération magique internationale comme Jad ce qui la fit grimacer. Ce poste devait être d'un ennui mortel ! Son frère avait réellement une guigne pas possible et cette pensée la fit pouffer de rire.
Non vraiment, s'imaginer coincée dans la politique lui donnait envie de se taper la tête contre les murs. Se parer de faux-semblants et faire des courbettes à gauche et à droite n'était définitivement pas pour elle. A faire ça, elle aurait été plus un poids qu'un atout, elle n'en doutait pas.

Et tout à ses pensées, Yara en oublia presque sa conversation avec le jeune homme. Non pas qu'il était inintéressant maintenant qu'il lui avait fourni des réponses mais il l'avait laissée sur sa faim à ne pas vouloir en dire plus. Le Ministère et ses petits secrets ! Ici, comme au Liban, ils étaient tous pareils ! Et ce simple fait lui tira une seconde grimace. Elle aurait largement préféré en entendre d'avantage, même si certains détails devaient être passé sous silence... Tant pis, elle n'en avait pas fini avec lui et vu qu'il était le seul Auror qu'elle avait sous la main pour l'instant, il faudrait bien qu'il cède à un moment donné et qu'il lui donne plus de détails !
Si il pensait se débarrasser d'elle comme ça, c'était qu'il ne la connaissait définitivement pas ! D'ailleurs comment aurait-il pu en être autrement. Ils n'avaient parlés qu'une seule fois ensembles et ça n'avait pas duré bien longtemps. Jad s'étant fait un plaisir de se rappeler au bon souvenir de Yara en venant la chercher.

« Les idées sont faites pour être embellies, sinon elles n'ont pas de raison d'être... Mais ce n'est que mon avis... »

Et son avis prévalait sur celui des autres qu'on se le dise. Yara était très ouverte, mais quand elle décidait que les choses étaient ce qu'elles étaient, il fallait se lever tôt pour la faire changer d'opinion. D'autant plus que cette réflexion sonnait le glas de cette conversation, elle le sentait bien alors que l'Auror semblait de plus en plus pressé de mettre les voiles. Il n'y avait qu'à l'observer alors qu'il regardait à gauche et à droite comme si il cherchait une échappatoire. Était-elle devenue si ennuyante que ça ? Cette simple idée lui arracha une légère moue avant qu'elle ne la fasse disparaître sous un sourire narquois. Monsieur l'Auror, si vous êtes aussi doué en mission que pour vous débarrasser des gens, je plains ceux avec qui vous avez le malheur de travailler.


« J'ai cru mal entendre... Essayez-vous de vous débarrasser de moi ? Le soir vient de tomber et la nuit est à peine levée... C'est le moment propice pour... »

Sa phrase mourut dans sa bouche en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire et le cœur de la jeune femme s'emballa.
D'un coup, elle le trouvait beaucoup trop prêt. Pour tout avouer, elle ne s'était pas attendue à ça. Elle ne savait pas trop si elle devait être choquée, étonnée ou simplement éclater de rire et faire ce qu'il l'invitait à faire : retourner dans ses quartiers sans chercher son reste. Pourtant, ça n'avait rien de bien étonnant, il n'avait fait que lui retirer quelques branches qui s'étaient emmêlées à ses cheveux. Mais ça, couplé à l'admiration qu'elle vouait au métier d'Auror et ça avait mélanger pas mal de choses dans sa petite tête.
Yara n'était pas de ses filles hystériques qui se laissaient aller pour rien, elle n'avait pas le rêve du grand amour ni même celui de l'amour tout court mais le geste de l'auror, son sourire qui semblait cacher bien des choses et ses paroles attentives bien qu'énigmatiques lui donnait l'impression que son cœur allait cesser de battre dans la minute.
C'était idiot ! Tellement idiot ! La jeune femme se fustigea intérieurement avant de se décoller du tronc d'un pas sur le côté. Passant une main dans ses cheveux comme pour les ordonner, elle fixa le jeune homme d'un regard quelque peu troublé. On n'approchait pas les femmes aussi facilement au Liban. Le côté tactile lui était réservée à elle plutôt qu'aux autres alors voir quelqu'un s'approcher si près en si peu de temps c'était à la fois étonnant et déroutant. Ou alors ça cachait une toute autre chose sur laquelle elle n'arrivait pas à mettre le doigt.

« Si vous souhaitez tellement me voir rentrée, entière et sans saletés, il va falloir me raccompagnée. Ou alors, simplement continuer de bavarder encore quelques instants sans chercher à détourner l'attention »

Il pouvait bien faire toutes les courbettes du monde ou tenter de la déstabiliser, Yara ne se laissait pas avoir si facilement et elle n'oubliait pas non plus la façon dont il lui répondait. Ses réponses était aussi justes qu'elles étaient évasives... Ou bien était-elle tout simplement en train de chercher une raison à ce qu'elle avait ressenti quelques secondes plus tôt. Ça avait été rapide et fugace mais ça l'avait perturbée bien plus que ça n'aurait dû.


PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 1:40

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
« J'ai cru mal entendre... Essayez-vous de vous débarrasser de moi ? Le soir vient de tomber et la nuit est à peine levée... C'est le moment propice pour... »

Je ne l’avais pas laissé finir sa phrase, mais mon approche l’avait perturbé. Je gardais mon regard sur sa personne, la jeune fille devenait un peu plus gênée. Je ne savais pas à vrai dire, elle avait changé de comportement. Cependant, j’avais l’impression qu’elle était plus timide que précédemment. Peut-être que je lui faisais plus d’effet que j’imaginais. Enfin, je représentais le métier de ses rêves et mes manières charmeuses devaient me donner l’avantage. Le cœur des demoiselles cachait bien des surprises, elles pouvaient être mignonnes quand elles étaient troublées. Je regardais un moment la jeune fille, avant de laisser échapper un léger rire.

« Si vous souhaitez tellement me voir rentrée, entière et sans saletés, il va falloir me raccompagnée. Ou alors, simplement continuer de bavarder encore quelques instants sans chercher à détourner l'attention »

Je la regardais un moment, avant de sourire légèrement. Pour la première fois depuis le début de la soirée, elle avait réussi à me faire afficher un sourire sincère. Elle était plutôt intéressante, chose assez étonnante. Avec un léger caractère de cochon, mais une détermination très forte. Je n’avais pas cherché à me débarrasser d’elle, en réalité, je vérifiais que ma sœur ne me cherche pas. Je la regardais un moment, avant de finalement hausser doucement mes épaules. Je m’approchais de la demoiselle afin d’approcher doucement mes doigts de sa chevelure. Je venais lentement et précautionneusement retirer une feuille de ses cheveux, que je jetais à côté. Je reposais finalement mon regard sur sa personne, avant de sourire légèrement.

« Je n’ai aucunement tenté de me débarrasser de vous, seulement de vérifier que ma sœur ne m’attendais pas. Je regarde l’heure pour la seule raison que mes malles devraient bientôt arriver. Mais mademoiselle continuer votre phrase, la nuit est le moment propice pour quoi? »

Je me trouvais à seulement un pas de la jeune fille, pourtant cela ne me perturbait pas. En vérité, elle m’amusait, puisqu’elle avait des réactions intéressantes. Je la regardais un moment sans rien dire, avant de venir remettre la mèche que j’avais fait tomber sur son visage derrière son oreille. Je retirais ensuite ma main, avant de me baisser pour chuchoter à l’oreille de Yara sans pour autant dépasser les limites de l’intimité.

« Je pense mademoiselle que vous êtes assez grandes pour rentrer seule, entière et sans saletés. Cependant, étant en charge de la sécurité, je me dois de vous raccompagner, si vous souhaitez rentrer. Enfin, cela serait de rigueur s’il existait un quelconque danger sur le campus, donc je pense que tout ira bien pour vous. Si au contraire vous souhaitez continuer la conversation, il faudra m’accompagner jusqu’à mes appartements que je puisse au moins récupérer mes malles. »

Je laissais un léger temps, avant de finalement éloigner mon visage en me relevant. Je regardais la jeune fille qui allait sans doute avoir une réaction intéressante et assez drôle. Je ne pensais pas que mon premier jour dans cette université allait être aussi surprenant. Non seulement, j’avais souri de façon sincère, mais elle avait réussi à éveiller ma curiosité. Ainsi, quelques bavardages supplémentaires ne me dérangeaient pas réellement. Cependant, j’avais demandé qu’on me ramène mes malles en milieu de soirée. Malheureusement, elles allaient arriver bientôt et il fallait que je puisse au moins leur ouvrir mon logement pour qu’ils les placent à l’intérieur. Point positif d’être auror, les déménagements étaient beaucoup moins embêtants. Soudainement, mon regard était attiré par un bruit autour de nous qui me sortais de ma réflexion, je posais ma main sur l’épaule de Yara en sortant ma baguette. Mon regard toujours posé sur l’endroit suspect, je pointais ma baguette sur celui-ci. Finalement, je voyais passer un écureuil, chose qui me faisait légèrement rire. Je rangeais ma baguette, avant de tourner mon regard vers la demoiselle. Je laissais ma main sur son épaule, tout en lui souriant de façon presque sincère.

« Je suis désolé si je vous ai effrayé, étant responsable de votre sécurité, je suis obligé de réagir très rapidement. J’espère que vous allez bien, je vais vous raccompagner si vous le souhaitez. »

Je la regardais un moment, avant de finalement retirer ma main pour remettre mon sac correctement sur mon épaule. Je n’avais cependant pas bougé mon corps, je me trouvais encore assez près de la demoiselle. Je n’avais rien remarqué d’étrange, mais je pensais que cela serait une meilleure première impression avec les élèves si je la raccompagnais. Même si je ne voulais pas avouer qu’elle était assez intéressante, il ne fallait pas que j’oublie mon but premier. Enfin, j’avais hâte de voir sa prochaine réaction assez adorable et amusante.

ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 2:35

Toujours à moitié sonnée par sa précédente réaction, Yara semblait voguer entre deux eaux. D'ordinaire, elle était peu perturbée par les actions des gens à son encontre. Elle avait aussi plus tendance à initier ce genre de rapprochement qu'à en être la cible. Il fallait avouer qu'ayant été élevée dans une fratrie masculine, elle avait facilement prit d'eux ce petit côté entreprenant qui posait parfois problème aux filles. Mais de là à ce qu'une action aussi anodine lui fasse cet effet... C'était à la fois risible et déroutant. Certes, l'Auror était loin d'être désagréable à regarder et dans d'autres circonstances elle lui aurait peut-être mis le grappin dessus sans même chercher plus loin. Mais les choses n'étaient pas différentes et Aaron n'était pas une personne lambda qu'elle avait croisé au cours d'une soirée arrosée. C'était un Auror avec qui elle avait déjà parlé et qui avait déclenché en elle une sympathique dose de respect. Le simple fait qu'il exerce le métier dont elle s'était prise de passion, suffisait à ce qu'elle le classe dans la catégorie des intouchables. Pour autant, il était hors de question qu'elle se transforme en midinette, son esprit étant incapable de supporter ce genre d'affront. Et tout en le laissant faire, Yara commençait sérieusement à sentir son visage passer par certaines teintes de couleurs qui devaient profondément jurées avec son teint mate.
Espèce de sale petit Auror ! Il n'avait pas le droit d'être aussi proche et elle n'avait pas le droit d'être aussi stupide dans ses réactions. Ce simple fait commençait à l'agacer fortement et elle se retint de ne pas pousser la main du jeune homme hors de ses cheveux. D'ordinaire, elle préférait mener la danse. Au moins, elle savait dans quelle direction aller mais cet homme avait décidément bien trop de charisme pour elle. Il fallait bien l'avouer, elle ne lui arrivait pas à la cheville à ce niveau là mais tout de même, il était hors de question qu'elle n'ait pas tout le contrôle dont elle avait l'habitude. De un, ça lui semblait peu naturel, de deux elle se sentait coincée et Yara avait beaucoup de mal avec ce dernier point.

Et puis zut ! Depuis quand son cerveau prenait-il autant de place dans sa vie ! Au diable les questions, autant laisser les choses suivre leur cours. Honnêtement, il lui plaisait, le charme de l'occident sûrement, couplé au fait qu'il soit Auror. Et bien qu'à cela ne tienne ! Qu'est-ce que ça pouvait faire ? Yara avait pour principe de croquer la vie à pleine dent et d'en profiter à chaque instant. Elle n'était pas étouffée par les convenances et elle n'avait aucune envie que ça commence maintenant. Et puis d'ailleurs, si elle se faisait des films, pourquoi ne pas les laisser continuer ? Que chacun aille voir ailleurs si elle y était. Pour le moment elle avait autre chose à faire et son cœur continua de battre la chamade alors que le jeune Auror revenait à la charge. Il n'en avait peut être pas conscience mais l'effet qu'il avait sur elle était presque aussi enivrant qu'un shoot moldu d'adrénaline en plein cœur. Et ça, ça n'avait pas de prix.
Lorsqu'elle entendit sa voix au creux de son oreille et son souffle contre son coup, elle manque de s'étouffer à nouveau. STOP ! Là maintenant tout de suite, il fallait qu'elle stoppe cet afflux sanguin et c'est un sourire qui accueillit les paroles du jeune homme. Se rendait-il compte du point auquel elles étaient tendancieuses. Yara n'était certes pas une petite fille mais ses paroles auraient pu suffire à faire s'évanouir la plus prude des princesses. Elle jurait que c'était voulu cependant. Monsieur cherchait-il à voir ses limites ou simplement à s'amuser un peu ? L'un dans l'autre, il n'était pas tombé sur une personne qui allait rechigner et refuser de sauter à pieds joints dans cette sorte d'aventure.

« Dans ce cas, je crois que vous allez devoir me supporter jusqu'à vos appartements, j'ai encore quelques questions à vous poser »

Et si il croyait qu'il allait s'en sortir aussi facilement, il se mettait le doigts dans l’œil jusqu'au coude. Yara aimait flirter avec le danger et quoi de plus intriguant que de se rendre dans les appartements d'un inconnu... Quand on dit qu'elle avait une tendance certaine à foncer tête baisser parce que ça lui semblait intéressant... Et puis ça ferait enrager sa tante, ce qui n'était pas rien. Après tout, son père la lui avait collé dans les pattes, autant que l'auror serve aussi à rendre dingue le patriarche. Juste pour lui faire payer de l'avoir envoyée dans cette école en réduisant son voyage autour du monde. Cette simple idée la fit rire intérieurement. Yara n'était pas mauvaise mais elle adorait faire des sueurs froides à son père de temps en temps. Ça lui faisait les pieds et il s'en voulait tellement qu'il finissait par céder à un nouveau caprice de sa part.

« Et... »

Encore une fois, il la coupa dans son élan. Il fallait qu'il arrête de faire ça ! Vraiment ! Çà commençait à devenir agaçant que de ne pas pouvoir terminer ses phrases. Pourtant elle n'émit aucune objection en le voyant se tendre et sortir sa baguette. A vrai dire, elle avait presque passer sa main sous sa veste pour récupérer la baguette qu'elle cachait à sa ceinture. C'était un automatisme, voir quelqu'un sortir sa baguette, la poussait à faire de même. Tout comme voir un moldu se mettre en position de combat. Pour elle, ça ne faisait qu'un tour dans son cerveau et elle arrêtait brusquement de réfléchir. En revanche elle n'eut pas le temps de finir son mouvement et ce qui suivit lui déclencha un fou rire qui n'avait d'égal que l'absurdité de la situation.

« Vraiment ? Merlin... »

Tout en continuant à rire, elle attrapa le bras de l'auror. Il était vraiment très étrange...

« Si un écureuil est la plus grande menace de cet établissement, je crois effectivement qu'il n'y a aucun danger ici... Vraiment... Un écureuil... »

Elle n'en pouvait plus. Toujours agrippé au bras d'Aaron, elle se redressa avec difficulté. Son fou rire était venu du fond du cœur, elle avait été incapable de le réprimer et le sarcasme qui monta dans sa voix  ne pu l'être lui non plus.

« Je suis désolée mais, permettez moi d'être votre garde du corps pour la soirée... On ne sait jamais, un écureuil sauvage pourrait apparaître à nouveau ! »

Un sourire toujours plaqué sur son visage, Yara regardait le jeune homme avec malice. Il avait des réactions étranges, parlait de façon étrange car il ne répondait jamais vraiment à ses questions mais ça n'en retirait pas l'intérêt, au contraire, ça l'aiguisait un peu plus encore et Yara aurait apprécié prolonger ce moment encore quelques instants.

« Vous êtes quelqu'un d'intéressant Mr Aaron Bakers... De très intéressant... »


PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 14:24

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
« Vraiment ? Merlin... »

J’avais finalement rangé ma baguette en voyant la petite bête, c’est avec surprise que la demoiselle attrapait mon bras. Je la regardais un moment, avant de lui sourire légèrement. Ce moment l’avait fait rire, mais je n’avais pas l’habitude d’être aussi près d’une femme autre que ma sœur. Je ne pouvais pas la rejeter, j’avais déjà atteint mon quota de bizarrerie pour la soirée.

« Si un écureuil est la plus grande menace de cet établissement, je crois effectivement qu'il n'y a aucun danger ici... Vraiment... Un écureuil... »

Elle continuait à rire, je ne pouvais pas lui en vouloir puisqu’il est vrai que j’avais réagi pour pas grand-chose. Enfin, je préférais cette situation qu’un véritable danger. Non pas que je n’aurais pas pu me défendre, mais j’étais assez fatigué et j’avais déjà un petit pot de colle avec moi. Même si elle n’était pas le pire, j’avais compris qu’elle allait rester avec moi encore pendant encore un petit moment. En la voyant rire, je gardais mon sourire présent sur le visage, j’étais assez gêné d’avoir eu l’air aussi bête devant une élève. Je ne pouvais rien dire, je me devais de rester le plus gentil possible. Même s’il était assez difficile de ne pas lui défaire sa coiffure parfaite pour vengeance de cette moquerie sans filtre.

« Je suis désolée mais, permettez moi d'être votre garde du corps pour la soirée... On ne sait jamais, un écureuil sauvage pourrait apparaître à nouveau ! »

Je la regardais un moment surpris après ses mots, avant de laisser échapper un léger rire. Bon, je ne pouvais pas dire autrement, elle était plutôt amusante. Ce n’était pas la timidité qui l’étouffait, elle devait être une jeune fille attirée par l’aventure et l’adrénaline. Cela donnait une meilleure logique à son choix de métiers, la jeune fille devait être poussée par l’action des missions. Je regardais Yara mon sourire amusé encore présent, elle avait l’air de passer un bon moment. Lynn n’était pas présente, j’allais peut-être la garder avec moi quelques instants pour avoir de la compagnie.

« Vous êtes quelqu'un d'intéressant Mr Aaron Bakers... De très intéressant... »

Mon regard était toujours sur sa personne, mais mon sourire avait changé pour présenter un côté plus taquin. Je venais ensuite me baisser vers sa personne, sans pour autant la faire lâcher mon bras. J’approchais son visage du mien, tout en gardant mon sourire malicieux. Je pouvais sentir le souffle qui s’échappait de ses lèvres de plus en plus, mon regard plongé dans le sien, j’approchais nos visages. Alors que nos lèvres étaient à quelques centimètres, un léger mouvement les aurait scellées ensemble. Je m’arrêtais un moment pour la regarder dans les yeux, je venais poser le pouce et l’index de ma main libre sur son menton avec délicatesse. Je restais ainsi quelques secondes, avant de finalement dévier pour venir déposer un léger baiser sur sa joue. J’en profitais pour lui chuchoter quelques mots à l’oreille, utilisant cette occasion pour la taquiner en laissant mon souffle caresser son cou.

« Vous êtes très intéressante Mlle khazen, on dirait que je risque d’apprécier le moment passé avec vous. »

Je laissais échapper un léger rire, avant de finalement me relever. Je ne laissais cependant pas échapper son menton, j’en profitais pour relever son visage vers ma personne. Je la regardais un moment, mon sourire taquin avait laissé la place à mon faux sourire chaleureux.  

« Cependant mademoiselle, il ne faut pas trop jouer avec le feu ou l’on risque de se brûler. »

Je lui souriais légèrement, je détestais tellement cette fausse gentillesse. Je haïssais cette personnalité, elle était gentille à en vomir. Habituellement, j’aurais taquiné cette jeune fille, je me serais amusé. Enfin, étant donné ma mission, je ne pouvais pas faire de faux pas. Il fallait qu’on m’apprécie ici autant que c’était le cas au ministère. Il était indispensable que le nom d'Aaron Bakers soit associé à la gentillesse ou encore la sécurité. Ils devaient penser que je suis une personne présente pour eux, ses jeunes devaient me considérer pour un grand frère de substitution. C’était bien dommage, mais j’avais un rôle à remplir. Je gardais mon regard sur la jeune fille, avant de me baisser légèrement pour venir déposer un deuxième baiser sur son front. J’en profitais pour la faire lâcher mon bras, avant de commencer à marcher vers les dortoirs de la sécurité.

« Allons, je pensais devoir supporter votre présence encore un peu. »

Même si je ne pouvais pas m’amuser réellement, cela ne m’empêchait pas de la taquiner encore un peu. Elle avait des réactions intéressantes, j’allais sans doute en voir encore d'autres et cela m’amusait déjà. Je souriais légèrement quand j’étais dos à elle, avant de reprendre mon masque de fausses gentillesses. Je marchais tranquillement, sans pour autant courir. Il serait dommage qu’elle ne puisse pas me rattraper, je comptais bien encore l’embêter un peu.

ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 15:38

A rire comme ça, elle allait finir par le blesser, du moins c'était ce qu'elle supposait. Nombre de personnes avaient cette tendance à prendre la mouche pour pas grand chose, elle en avait fait l'expérience plusieurs fois. Malheureusement, ça n'avait jamais empêchée sa franchise et son sarcasme de faire leur apparition.
Ce ne fut pas une mince affaire mais à force de volonté et après plusieurs minutes, elle réussit enfin à calme le fou rire qui la parcourait. Il ne fallait pas qu'elle vexe le jeune Auror non plus, ça n'était pas le but de l'opération mais il fallait avouer, d'un autre côté, que la situation était telle qu'il était tout bonnement impossible de garder son calme dans de telles circonstances.
Inspirant longuement et silencieusement pour reprendre son souffle, elle ne s'était pas rendue compte qu'elle tenait toujours le bras du jeune homme comme pour s'empêcher de tomber, ni même qu'ils étaient toujours plutôt proches pour de parfaits étrangers. Étonnement, ça ne la gênait pas outre mesure, l'épisode de l'écureuil avait fini de mettre son questionnement en veille si bien qu'elle était maintenant capable de laisser les choses suivre leur cours sans plus se poser de questions. Un état qu'elle appréciait par-dessus tout.
Tout en observant le visage du jeune homme, elle nota un changement sur celui-ci, sûrement le même changement qui avait eu lieu sur le sien lorsqu'elle lui avait avouer le trouver intéressant. Yara ne savait pas trop ce que ce changement présageait mais elle était persuadée d'avoir la réponse dans peu de temps. Très peu de temps à en juger par la tournure que prenait les événements. Si elle avait été une princesse, ou dans une moindre mesure, une fille un peu prude, elle aurait très certainement fermé les yeux alors que leurs visages se rapprochaient de plus en plus. Mais ce n'était pas le cas. Yara était loin d'avoir froid au yeux, elle attendait toujours de voir ce qu'il allait se passer avec une pointe d'impatience. Ainsi elle laissa son regard fixé sur celui du jeune homme, un léger sourire en coin et les yeux pétillants d'une infime forme de défi. Oserait ou n'oserait pas ? Les convenances lui hurlait que non et l'ascenseur émotionnel qui suivi alors qu'il déposait ses lèvres sur sa joue confirma sa première impression.

Ce n'était peut-être pas plus mal au final, ça maintenait une certaine tension et l'envie d'en découvrir plus. Accueillant ses paroles aux creux de son oreille, la jeune femme se surpris à sentir son sourire s'élargir. Elle n'avait jamais douté de sa capacité à intéresser les autres, mais ça restait une petite victoire qu'un Auror plus vieux qu'elle et qui avait sûrement vécu plus de choses soit capable d'avouer qu'elle n'était pas la plus ennuyante des étudiantes.
Elle appréciât cependant un peu moins la suite et les paroles du jeune Auror manquèrent de lui arracher une moue dubitative. C'était justement tout l'intérêt que de se retrouver ici, jouer avec le feu avait une tendance certaine à lui faire vriller le cerveau. Bien entendu, elle n'était pas assez stupide pour s'en approcher de trop près quand elle jugeait que le danger était trop grand pour elle. Tête brûlée certes, mais pas forcément suicidaire non plus. Yara appréciait trop la vie pour risquer de perdre la sienne à un si jeune âge. Cependant, pour le moment, elle ne décelait aucun danger et se faire plaisir sans se poser de questions ni même vouloir connaître la suite n'avait rien de bien dangereux à ses yeux. C'était plutôt une énième façon de se sentir vivante tout en n'en faisant qu'à sa tête.
Pour le reste, Yara n'avait aucune idée de ce qui se passait dans la tête du jeune homme, elle n’apercevait que ce qu'il voulait bien lui montrer et, pour tout avouer, c'était bien peu comparée à ce que certaines personnes laissaient filtrer à chaque inspiration. Plus ça allait et plus elle le trouvait énigmatique, ce qui n'en finissait pas d'aiguiser sa curiosité. Si ça continuait ainsi, il allait devoir la supporter pendant tout le temps qu'il serait détaché à Grimardent.
Avec une pointe de regrets, elle accueillit le baiser du jeune homme sur son front. Pour la seconde fois, il semblait bien décidé à lui déclencher des émotions contradictoires et c'est à contrecœur qu'elle desserra ses doigts autour de son bras. Yara n'en doutait pas, il n'avait pas idée de ce qu'il venait de faire naître en elle. Ça n'avait rien à voir avec cette stupide question d'amour mais il était purement et simplement hors de question qu'elle le laisse filer maintenant. Il avait voulu jouer, peut-être sans s'en rendre compte ou sans penser aux conséquences mais maintenant qu'il avait mis les deux pieds dedans, il pouvait toujours courir pour qu'elle fasse marche arrière et retourne dans ses pénates.

Alors qu'elle l'observait s'éloigner, le jeune homme lui tournant résolument le dos, elle ne put s'empêcher de rire à sa remarque et elle le rattrapa en quelques foulées rapides.

« Je vous l'ai dit non, je suis votre garde du corps pour la soirée. Mais avant toutes choses... » Accélérant le pas pour le dépasser, elle se plaça face à lui et posa une main sur son torse. Barrant ainsi sa route. Elle le savait, un mouvement de bras de la part du jeune homme suffirait à la faire basculer sur le côté mais elle n'avait pas dans l'idée de lui en laisser le temps.
Il ne lui fallu que quelques secondes pour se mettre sur la pointe des pieds, sa main agrippant à la chemise du jeune homme afin d'y exercer une pression qui l'obligerait à se pencher légèrement en avant si il ne voulait pas finir à moitié torse nu.  « Ne laissez pas les gens sur leur faim Mr Bakers, c'est impoli ! » Un dernier sourire parcouru ses lèvres rouge avant qu'elle ne s'avance un peu plus vers lui avec la rapidité d'un aigle fondant sur sa proie. Elle ne déposa pas un baiser outrageux sur la bouche du jeune homme, et l'échange ne dura pas plus de quelques secondes avant qu'elle reprenne sa place sur la terre ferme.
Yara n'avait pas dans l'idée de lui causer le moindre soucis, ni même d'étaler cette action sur la place publique. En revanche, elle n'avait pas non plus l'intention de le laisser mener la danse plus longtemps.

« Maintenant, nous pouvons aller récupérer vos malles vu qu'elles semblent être votre priorité... »

Tapotant légèrement le torse du jeune homme, elle reprit place près de lui comme si rien ne s'était passé. Comme si elle n'avait jamais déposé ses lèvres sur les siennes sans même savoir si il était d'accord ou non. Yara ne se souciait pas vraiment de ça, si il souhaitait la repousser, il pouvait toujours le faire, elle n'allait pas en faire une maladie. Elle avait simplement eu envie de vivre le moment présent et qu'il ne lui laisse pas un goût d’inachevé dans la bouche.


PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 16:37

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
« Je vous l'ai dit non, je suis votre garde du corps pour la soirée. Mais avant toutes choses... »

Je continuais à marcher sans me retourner, elle était assez amusante. La petite fille qui jouait avec les gens était prise au piège. Cela devait être compliqué pour une jeune demoiselle ayant l’habitude de mener la danse, de devoir suivre. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire, avant de poser mon regard sur elle assez surpris quand la demoiselle venait se placer devant moi. Je m’arrêtais face à ce barrage, sans vraiment anticiper ses futures actions même si elles promettaient d’être intéressante. Je me laissais faire quand en quelques secondes elle se mettait sur la pointe des pieds, ma chemise entre ses mains. Elle m’obligeait à me baisser vers sa personne, puisque je n’avais pas dans l’optique de me promener torse nu pour mon premier jour.

« Ne laissez pas les gens sur leur faim Mr Bakers, c'est impoli ! »

Je n’avais pas le temps de répondre, que Yara avait réalisé ce que je lui avais refusé quelques minutes avant. Rapide, mais déterminé, elle avait scellé nos lèvres pour un bref échange. Je la regardais surpris, alors qu’elle reprenait sa place sur la terre ferme. Ce visage étonné laissait rapidement sa place à un sourire malicieux. Elle avait réussi à me faire perdre ma concentration, je n’avais pas ancipité ses actions. Cette jeune fille méritait un peu plus d’attention, elle était vraiment intéressante.

« Maintenant, nous pouvons aller récupérer vos malles vu qu'elles semblent être votre priorité... »

Je ne la quittais pas du regard alors qu’elle tapotait mon torse pour reprendre sa place à mes côtés. Elle faisait comme si cet événement n’était pas arrivé, mais au fond d’elle, je me doutais qu’elle ne pouvait pas l’oublier si rapidement, enfin, j'espérais. Je ne bougeais pas pendant un moment, avant de finalement attraper le bras de la jeune fille. Je la tirais vers moi, sans pour autant lui faire mal. Une fois contre mon torse, je plaçais ma gauche sur sa hanche. Puis mon pouce et mon index de la main droite sur son menton délicatement. Je levais son regard vers moi, ce sourire taquin toujours présent sur mon visage.

« Je vous avais prévenu, il fallait faire attention de ne pas se brûler. »

Je la regardais un moment, avant d’approcher mon visage du sien. Je ne lui laissais pas le temps de répondre, que mes lèvres venaient se poser sur les siennes. Se mouvant contre celle-ci, j’utilisais mon expérience pour tenter de lui faire perdre pied. C’est avec délicatesse que ma langue se frayait un chemin vers la sienne, afin de la caresser avec délicatesse. Elle l’avait cherché, ma vraie personnalité était finalement ressortie. Je l’embêtais un peu plus que prévu, mais cela ne me dérangeait pas pour autant. Je laissais durer le baiser pendant un moment, avant de finalement le rompre doucement. Mon visage toujours proche de celui de la fille, je lui souriais avant de continuer.

« Effectivement, mes malles sont importantes, mais je ne pourrais pas refuser une offre plus alléchante. »

Je relâchais finalement mon emprise, en me relevant. Mes doigts et ma main retirée, je m’éloignais un peu de sa personne. Avant de finalement m’étirer, tout en regardant autour de nous. Il n’y avait plus personne, je n’avais pas réellement fait attention. Alors qu’il y a quelques heures, tout le monde se poussait, l’endroit était maintenant vide. La nuit commençait à s’avancer, il était peut-être temps que je la raccompagne. Il n’était pas correct de laisser une jeune fille se promener seule à cette heure-ci. Je reposais ensuite mon regard sur elle, avant de reprendre ce sourire chaleureux que je détestais tant.

« Il est temps de penser à rentrer, à moins que Yara vous ayez des choses plus intéressantes en tête . »

Je profitais de ce moment de calme pour remettre ma chemise en place, avec tous ses événements deux boutons avaient sauté. Je la cherchais un peu, mais elle l’avait cherché. J’aimais particulièrement l’embêter, elle était intéressante encore plus que je le pensais. Je gardais mon regard sur elle, j’attendais une autre de ses réactions ou actions surprenantes. Elle avait l’air d’être le genre de fille à sauter dans l’inconnu sans réfléchir, pas que cela me déplaisait au contraire. Je devais me rappeler de récolter des informations précises sur elle, j’en avais de son frère, mais il m’en fallait de la jeune fille. Pourquoi ? Je ne comptais pas me faire berner par une jeune fille, jolie ou pas. C’est bien de s’amuser, mais je ne devais pas oublier la mission.

ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Dim 1 Oct - 17:49

L'instant fut fugace mais Yara cru distinguer une forme de surprise sur les traits du jeune homme. Une marque qu'il effaça bien vite pour laisser place à un autre visage. C'était étonnant cette rapidité qu'il avait de passer d'une émotion à l'autre et Yara ne savait pas trop ce que ça pouvait bien laisser présager. Était-ce une bonne chose, ou au contraire quelque chose dont elle devrait se méfier à l'avenir ? On ne savait jamais vraiment avec les gens qui sautaient du tout au tout et ceux qui avaient la capacité de maintenir un masque imperméable en toute circonstance. Ce qu'elle savait, en revanche, c'est qu'elle l'avait voulu ce baiser, sûrement par simple défi plus que pour autre chose mais ça l'avait fait vibrer de flirter ainsi avec le jeune homme. Quant à savoir ce que ça allait donné par la suite... Là non plus, elle ne savait pas vraiment. Aaron avait une capacité assez étonnante à brouiller les pistes ce qui était déconcertant d'une certaine façon mais d'autant plus excitant d'autre part.
Quoi qu'il se passe par la suite, elle ne regretterait pas son geste. Et si le malaise devait s'installer entre eux et bien qu'à cela ne tienne, au moins aurait-elle profité un minimum. Même si, d'un autre côté, elle espérait vivement qu'il n'ait pas la subite envie de prendre ses jambes à son cou. Pour être honnête, elle n'avait pas bravé les interdits outre mesure, elle avait beau être plus jeune, elle avait déjà atteint la majorité chez les sorciers et malgré qu'elle soit étudiante et lui chargé de la sécurité, elle n'était pas son élève et il n'était pas son professeur. Si Grimardent n'avait pas ouvert ses portes, ils auraient pu se retrouver tout deux plus ou moins au même niveau. Donc, si il lui faisait le coup des convenances, elle pourrait toujours lui rétorquer qu'il était totalement à côté de la plaque !

Tout à ses pensées, bien que toujours souriante des suites de son action, elle se vit sortir de sa rêverie par la main du jeune homme qui vint attraper son bras. Elle avait bien envisagé cette possibilité mais elle restait tout de même infinitésimale par rapport à la réaction que la moitié des gens auraient pu avoir dans ces mêmes circonstances.
L'instant lui sembla durer une éternité et s'étirer plus loin encore alors qu'elle se retrouvait plaquée contre le torse de l'Auror, ses courbes épousant celles du jeune homme avec une certaine sensualité. Une partie d'elle-même aurait pu hurler qu'il fallait qu'elle arrête cette folie maintenant que ça n'aurait pas fonctionné. Aaron avait littéralement bloqué le fonctionnement logique de son cerveau pour ne laisser place qu'à l'instinct et ça lui allait très bien comme ça.
Un sourire malicieux accueilli les paroles du jeune homme. A cet instant précis, il aurait pu la brûler vive qu'elle n'aurait pas émis la moindre objection. A bien y regarder, c'était une réaction tout à fait étrange, même venant d'elle. D'ordinaire quand on se laissait aller dans les bras d'un total inconnu, c'était qu'on était persuadé de ne plus le recroiser. Hors ce n'était pas le cas ici, ils allaient passés cette année entre les murs de l'université et malgré les emplois du temps et obligations, ils allaient forcément être amenés à se recroiser un jour où l'autre. Pourtant, elle était bel et bien en train de se laisser aller entre ses bras, se laissant guider par le jeune homme alors qu'il déposait ses lèvres sur les siennes. Le contact fut bien plus agréable que le précédent, nettement plus intime aussi. Yara n'était pas novice avec les hommes. Si au Liban elle avait été surprotégée par sa famille, elle avait tout de même voyagé pendant près d'un an et c'était fatalement laissée aller plus d'une fois avec des gens qu'elle ne reverrait peut-être plus jamais.
Ce qui était nouveau en revanche, c'était cette sensation de chaleur qui se dégageait au creux de ses reins. Yara ne savait pas si ça venait des mains du jeune homme, si c'était une réaction de son corps face à ce langoureux baiser ou si c'était simplement l’excitation de l'inconnu.

Yara se sentait enivrée, incapable de penser de façon rationnelle, elle se laissait totalement allée. Glissant une main dans les cheveux du jeune homme pour approfondir le baiser. Elle aurait apprécié qu'il dure un peu plus longtemps. Juste le temps que cet échange s'imprime clairement dans son esprit mais toute bonne chose avait une fin et elle avait clairement eu ce qu'elle voulait.
Il avait fallu peu de temps à Aaron pour la faire rêver et elle n'était pas idiote au point d'ignorer pourquoi elle était tellement attirée par lui. Outre le fait qu'il soit largement plus séduisant que la moyenne, qu'il soit plus âgé et qu'il lui donne une impression de liberté, c'était surtout ce qu'il représentait à ses yeux qui l'avait fait totalement flanchée.
Elle soupira légèrement lorsque leurs lèvres se détachèrent, comme pour reprendre ses esprits afin de laisser le monde reprendre sa place autour d'elle. A jouer avec le feu, on se brûle mais cette brûlure avait été des plus agréable.

Un sourire étira les lèvres de la jeune femme alors qu'elle laissa un instant ses yeux posées sur le corps du jeune homme, le laissant s'étirer avant de balayer, elle aussi le parc du regard. Il était vide, elle n'avait pas vraiment vu le temps passer. Pour elle, il s'était presque arrêté pendant plusieurs minutes et il lui fut difficile d'accepter de laisser place à une nouvelle réalité.
Aaron n'avait pas tord, la nuit avançait et rester dehors alors même que la rentrée venait d'avoir lieu n'était pas du meilleur effet... Pourtant... Alors qu'il tentait de reprendre une certaine contenance en replaçant ses vêtements, Yara passa un doigt près des boutons qui avaient sautés avant de continuer sa descente sur la chemise du jeune homme.

« J'ai bien des idées qui seraient plus intéressante que rentrer.... » L'un de ses doigts s'enroula autour d'un bouton encore présent et elle exerça une légère pression dessus. Pas assez cependant pour le faire céder. « Mais il serait idiot de mettre la charrue avant les bœufs vous ne pensez pas ? » L'expression moldue semblait plutôt bienvenue à cette instant et d'autant plus vrai. Retirant sa main, Yara fit quelques pas en arrière avant de regarder le visage du jeune homme tout en penchant légèrement la tête sur le côté.

« Vous ne devriez pas présumer de votre charme Mr l'Auror et je pense que vous avez largement profité de la situation pour ce soir non ? »

Il fallait avouer que tout était allé assez rapidement. Et si ça continuait trop vite, Yara craignait de perdre l'intérêt qu'elle avait pour l'Auror. A allez trop rapidement on se brûlait parfois les ailes et savoir poser des limites pour garder une forme de mystère n'en était que plus intriguant. Son sourire malicieux ne quittait cependant pas son visage. Il aurait pu faire d'elle ce qu'il voulait à cet instant présent. Yara avait beau vouloir poser des barrières, elle n'était pas certaine que ça en vaille réellement la peine.
Cet homme... Vraiment... Il allait la rendre chèvre, c'était nettement plus simple quand ce genre de chose se passait en soirée et qu'on avait pas à s'occuper des conséquences ! Il lui fallu un quart de seconde pour se maudire et presque autant pour évincer cette pensée de son cerveau. Yara avait l'impression d'être une gamine prise en flagrant-délit de chapardage et ça la dérangeait fortement.


PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Lun 2 Oct - 0:47

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
Je regardais la jeune fille avec surprise, elle venait doucement passer un doigt près des boutons de ma chemise qui avaient sautés avant de continuer sa descente sur celle-ci. Mon regard laissait apparaître un sourire assez hautain, je ne la pensais pas capable de cela. En vérité, même si l’on voyait qu’elle était un peu inconsciente, je ne le pensais pas autant. Je la regardais faire, sans bouger ni même prendre la parole.

« J'ai bien des idées qui seraient plus intéressante que rentrer.... »

L’un de ses doigts s’enroulait autour du bouton, tout en exerçant une légère pression dessus. Elle ne le faisait pas céder, mais elle essayait de faire disparaître ma concentration. Elle pensait réellement que cela allait me faire perdre pied. J’étais le maître en la matière, je connaissais tous les stratagèmes et je n’allais pas me faire avoir par celui-ci.

« Mais il serait idiot de mettre la charrue avant les bœufs vous ne pensez pas ? »

Je la regardais surpris, avant de laisser échapper un léger rire. Elle voulait vraiment me faire prendre à mon propre jeu, mais c’était peine perdue. Je la laissais reculer sans bouger, ni sans essayer de la retenir.

« Vous ne devriez pas présumer de votre charme Mr l'Auror et je pense que vous avez largement profité de la situation pour ce soir non ? »

J’avais profité? Elle avait profité plutôt, enfin moi aussi un peu. Il est vrai que tout avait été assez rapide, mais cela ne m’avait pas dérangé. En vérité, même si je ne voulais pas me l’avouer, j’avais un peu beaucoup profité. Même si elle souhaitait poser des barrières, j’avais l’impression que si j’insistais un peu, elle n’allait pas résister. Cela me tirait un léger sourire malicieux, les filles étaient vraiment compliquées. Elles refusaient et pourtant elles le voulaient. Enfin bon, je me demandais si j’allais lui faire encore perdre la tête. Il ne fallait pas que j’oublie que j’allais revoir cette fille, c'était une situation différente que les coups d’un soir. Cette histoire promettait d’être intéressante, j’étais presque pressé.

« Oui, vous avez peut-être raison, il ne faut pas aller trop vite. »

Il est vrai qu’il ne fallait pas perdre l’intérêt dans tout ça, en lui donnant trop rapidement elle risquait de perdre ce côté intéressant. Je voulais encore m’amuser, il fallait bien des divertissements à côté de la mission. Même s’il était vrai qu’elle pouvait être déroutante, j’arrivais encore à résister. Je ne pouvais pas me permettre de faire trop de bêtise, j’allais encore avoir cette fille dans les pattes. Je venais doucement passer ma main sur sa joue, avant de venir embrasser son front.  

« Je vais vous ramener, c’est vrai que vous avez suffisamment profité pour ce soir. »

Je m’éloignais de sa personne, avant de finalement m’étirer. Je commençais à être fatigué, il était temps de penser à aller se coucher. J’avais besoin de repos, demain allait sûrement être une longue journée. Supporter ses gamins énergiques n’allait pas être une partie de plaisir. Je soupirais légèrement, avant de reposer mon regard sur la jeune fille, mon sourire chaleureux à nouveau présent. C’est vrai que je n’aurais pas dit non pour rentrer accompagné, les nuits pouvaient être ennuyantes quand l'on était seul. Non seulement, elle était intéressante, mais je suis certain que j’aurais pu passer une très bonne nuit. Enfin, il ne fallait pas perdre ce côté mystérieux, je ne voulais pas qu’elle perde l’intérêt trop vite. J’avais compris que la chose qui l’attirait le plus était que je représentais son idéal. Le métier d’Auror était si intéressant? Enfin bon, ce n'est pas comme si cela m’intéressait réellement.

« Je vais vous raccompagner demoiselle, quelle est le résultat de votre répartition ? »

Pas que je n’avais pas envie de la raccompagner jusqu’à ma chambre, mais il fallait que je joue mon rôle jusqu’au bout. Je gardais mon regard sur sa personne, elle était assez mignonne. En vérité, c’était assez malheureux de la laisser rentrer seule. Enfin, ce n’était pas comme si je n’allais jamais la revoir, je savais qu’elle allait sans aucun doute traîner dans mes pieds pendant un moment. Si mon métier était la seule chose qui l’intéressait, je comptais faire durer la chose encore quelques instants.
ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
Yara R. KhazenHistoria Pactumavatar
Plumeria
Parchemins : 102
Date d'inscription : 19/09/2017
Photomaton :
Célébrité : Emeraude Toubia
Exp : 1093
Love Life :
Baguette : Bois de Mûrier Noir, corne de Serpent Cornu, 28,77 cm. Fine, souple et facile à manier avec le temps.
Maison à Poudlard : Je n'ai pas eu le plaisir d'étudier dans cette école

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 7 Oct - 11:35

Patiemment, Yara attendait qu'il prenne sa décision. Qu'il s'agisse de rentrer où d'explorer d'autres horizons, elle jugeait que c'était à lui de voir. Après tout, si répercussions il devait y avoir, ce ne serait pas sur elle mais sur lui que ça retomberait. Elle n'était qu'une étudiante de première année alors qu'il était en charge de la sécurité. Si un bruit de couloir se développait sur ce qu'il venait de se passer la rentrée à peine consommée, ce n'était pas elle qu'on allait blâmer mais plutôt l'homme plus âgé qui aurait dû résister.
D'un autre côté, elle était aussi consciente qu'aller trop vite, ou trop loin pourrait leur porter préjudice et Yara fut presque soulagée quand il proposa simplement de la raccompagner. Elle aurait bien d'autres occasions de se rappeler à son bon souvenir et de s'assurer qu'il n’oublie pas la façon dont il l'avait embrassée. C'était, selon elle, le meilleur moyen pour s'assurer qu'elle ne disparaisse pas de son esprit comme un simple nuage de brume matinale. Même si elle ne l'avouerait pas, il était hors de question que ce qu'il venait de se passer, se transforme simplement en souvenir qu'on rangeait dans une pensine et qu'on ne ressortirait plus jamais.
Souriant à sa réponse, elle pencha légèrement la tête sur le côté pour acquiescer et commença à faire quelques pas en direction de sa résidence.

« Saviez-vous qu'une baguette pouvait être très différente de celui ou celle qui la possède ?... L'examen de la mienne à révéler que Plumeria serait mon futur foyer... A l'Est du parc donc. »

Et autant avouer qu'elle en avait été hautement étonnée. La description que l'on faisait de cette résidence était loin de lui correspondre. A vrai dire, elle jugeait être à l'opposé total mais sa baguette avait décidé pour elle et Yara n'avait pas eu son mot à dire.
Même si elle trouvait la chose un peu étrange, la résidence des petits amis de Norbert Dragonneau allait être la sienne pendant ses années d'études à l'université. Yara soupira en ramenant ses bras autour d'elle.  L'air d'Angleterre était bien plus chargé en humidité que celui du Liban et si il ne faisait pas un froid de canard, elle n'était pas vraiment habituée à ce genre de températures. Accélérant légèrement le pas, elle s'assura d'un regard que l'Auror la suivait toujours. Pour elle ne savait trop quelle raison, elle avait l'impression qu'il était du genre à disparaître en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, ça en ajoutait certes au mystère dont elle l'avait entouré mais ça n'en était pas forcément plus rassurant de son point de vue.

« Pourquoi m'avoir embrassée ainsi ? »

La question tombait entre deux silence et Yara aurait largement préféré la ravaler plutôt que de la poser ouvertement. Elle était même plutôt étonnée de l'avoir sortie sans prévenir. Non pas que la réponse avait de l'importance, ou plutôt si, elle en avait. Il fallait qu'elle sache qu'en penser. Soit, c'était une envie passagère, soit c'était une forme de déstabilisation, soit c'était autre chose qu'elle n'avait pas encore prévu. D'un autre côté, il n'allait peut-être pas apprécier répondre et le voulait-elle réellement ?
Certains disaient que le savoir, c'était le pouvoir. Ils n'avaient peut-être pas tord mais trop de savoir risquait de faire disparaître certaines flammes qui ne pouvaient naître que dans le doute. Un peu plus et  elle allait se plaquer la main sur le front devant tant de bêtises. Il l'avait vraiment perturbée ! En venant lui parler, elle ne s'était pas attendue à ce que les choses tournes ainsi et elle ne l'avait même pas vraiment espéré au départ.

« Vous n'êtes pas obligé de répondre au final, je me ferais ma propre idée de cette question plus tard »

Un sourire passa sur ses lèvres. Une enfant n'aurait pas eu l'air plus stupide. A tel point que ça en devenait désobligeant pour elle. Se transformer ainsi en petite fille et vouloir connaître les réponses à toutes questions... Merlin, même si elle avait déjà côtoyer des hommes, elle restait tout de même novice en la matière et cette simple réflexion la fit éclater d'un léger rire cristallin.
Elle agita une main près de son visage comme pour chasser une idée qui était née d'un nouveau trou noir.

« Ma résidence est un peu plus loin. Je devrais pouvoir m'en sortir maintenant, surtout que le plus grand danger pour moi ce soir, c'est vous visiblement...»

Tout en le regardant, elle se surpris à sourire une nouvelle fois. Cette soirée était étonnante. Elle commençait sur une simple discussion qui aurait pu durer quelques minutes seulement, puis c'était transformée en un flirt à peine voilé et voilà qu'elle le remerciait en l'autorisant à retourner dans ses quartiers.

« Nous devrions aller boire un verre un jour, entre deux de vos obligations. Je suis certaine qu'on aurait bien d'autres choses à échanger. »


PRINCESS OF LEBANON

"Better to die fighting for freedom then be a prisoner all the days of your life."
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1200-yara-rim-khazen#13073 http://historia-pactum.forumactif.com/t1207-yara-khazen-i-have-social-disease-i-have-to-go-out-every-night-if-i-stay-home-one-night-i-start-spreading-rumours-to-my-dogs#13200 http://historia-pactum.forumactif.com/t1208-yara-khazen-the-truth-is-everyone-is-going-to-hurt-you-you-just-got-to-find-the-ones-worth-suffering-for#13201
Aaron GrindelwaldHistoria Pactumavatar
Employés du ministère
Parchemins : 40
Date d'inscription : 19/09/2017
Âge IRL : 20
Photomaton :
Célébrité : Richard Madden
Exp : 679
Love Life :
Baguette : Chêne, Bylliwigg(aile), 29cm, semi-épaisse et souple

Secreto Revelio
Gain par niveau:
Sortillèges appris:
Sacoche:

MessageSujet: Re: Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )   Sam 7 Oct - 22:50

Aaron
Grindelwald
Une rencontre inattendue
J’avais décidé de la ramener, pas que je n’aurais pas apprécié de rester à ses côtés. Seulement, je ne voulais pas perdre cette atmosphère attirante. Puis, si la rumeur d’une relation avec une première année s’ébruitait, cela serait dérangeant. L’attention serait tournée vers ma personne, chose que je voulais éviter à peine arrivé. Quoiqu'elle soit majeure, pour le bien de la mission, je me devais d’être discret.
Je me doutais qu’elle n’allait pas me laisser m’échapper aussi facilement. J’allais sans doute la revoir très rapidement, elle n’avait pas l’air d’être une jeune fille qui abandonnait. Enfin, cela pourrait être intéressant. Elle était une femme étonnante, donc je m’attendais à des surprises.

« Saviez-vous qu'une baguette pouvait être très différente de celui ou celle qui la possède ?... L'examen de la mienne à révéler que Plumeria serait mon futur foyer... A l'Est du parc donc. »

Avançant à ses côtés, je la regardais tout d’abord surpris. Je ne savais pas vraiment quoi lui répondre, tout simplement parce que je n’avais jamais eu affaire à ce genre de chose. Je lui présentais un léger sourire, avant de hausser légèrement les épaules. Heureusement, j’avais appris toutes les choses à savoir sur le monde des sorciers moyenâgeux. Pas que cela m’intéressait, mais c’était essentiel étant donné que j’avais vécu en Écosse coupé du monde avec ma famille. Je venais doucement lever ma main pour l’approcher de sa tête, celle-ci caressait légèrement les cheveux de Yara avec la fausse douceur de mon hypocrisie.

« Des fois, ce sont des choses inexplicables dont tu es la seule personne à pouvoir répondre. »

Je ne pouvais pas réellement répondre à cette question, j’étais certain que même ses idiots au ministère ne le pourraient pas. Enfin, j’avais réussi à échapper à la question sans pour autant l’ignorer. Je me demandais dans quelle résidence elle avait été envoyé pour être aussi étonnée. Enfin, j’allais le savoir très bientôt. Je continuais ma route à ses côtés, mon regard toujours posé sur sa personne. Je regardais pendant un court instant autour de nous, afin de scruter les alentours. J’étais surpris en voyant le calme de cette soirée, j’aurais pensé à une excitation de début d’année et pourtant, j’en voyais tout le contraire. Le campus était d’un calme exemplaire, enfin cela était le côté extérieur. Je ne voulais pas savoir les secrets que cachait ce silence, j’étais très bien comme cela.

« Pourquoi m'avoir embrassée ainsi ? »

Cette question était encore plus surprenante que la précédente. Je la regardais un moment, avant de sourire légèrement. Il est vrai qu’une fille se posait énormément de question, surtout sentimentale. Cependant, en entendant celle-ci, je comprenais que je lui avais fait plus d’effet que je le pensais. Je souriais légèrement avec une pointe de sincérité. Peut-être était-ce pour ma satisfaction personnelle, mais j’étais assez content par cette conclusion. Cependant, avant que je puisse répondre quoi que ce soit, elle reprenait en montrant son esprit embrumé par la contradiction.

« Vous n'êtes pas obligé de répondre au final, je me ferais ma propre idée de cette question plus tard »

Je la regardais à nouveau surpris, avant de laisser échapper un léger rire. Elle était vraiment intéressante, j’étais assez satisfait quand je pensais que j’allais sans doute la revoir. Même s’il était vraiment malheureux de ne pas passer la nuit avec une jolie demoiselle. Je gardais mon regard posé sur sa personne, tout en laissant s’esquisser un léger sourire presque sincère. Habituellement, seulement Lynn pouvait me faire sourire sincèrement, c’était étonnant. Cette demoiselle beaucoup trop honnête avait réussi à effacer mon masque. Cela n’était pas déplaisant, c’était assez drôle en vérité.
J’avais dû perturber Yara, elle avait l’air à certains moments un peu moins sûr d’elle. Elle perdait ses moyens, chose qui n’était pas déplaisante. Je gardais mon regard posé sur elle, même ses réactions physiques étaient assez étonnantes. En l’observant, je me demandais si ses réactions au lit étaient tout aussi intéressantes. En réalité, je commençais à avoir une légère impatience en pensant que cette jeune fille pouvait m’appartenir. Enfin, je ne devais pas perdre mes moyens, elle pourrait tout autant m’oublier par la suite. Puis, elle ne me connaissait pas réellement.

« Ma résidence est un peu plus loin. Je devrais pouvoir m'en sortir maintenant, surtout que le plus grand danger pour moi ce soir, c'est vous visiblement...»

Je laissais échapper un énième sourire à cette réflexion. J’avais déduit qu’elle appartenait à la résidence de Plumeria, en me basant sur la distance entre les bâtiments qui servait d’habitations pour les étudiants. Je comprenais un peu mieux sa réflexion, je n’aurais jamais réussi à le deviner seul. Il est vrai qu’avec mes maigres connaissances sur sa personne, je ne l’aurais pas envoyé dans cette résidence. Cette situation étonnante m’amusait, elle allait vraiment m’apporter de nombreuses surprises. Une simple discussion s'était transformée en une situation étonnante, je ne la regrettais pas.

« Nous devrions aller boire un verre un jour, entre deux de vos obligations. Je suis certaine qu'on aurait bien d'autres choses à échanger. »

Mon sourire toujours présent, je m’approchais de la demoiselle. Je me baissais à sa hauteur, avant de venir déposer un baiser sur son front. Une envie de l’embêter, une technique pour assurer mon emprise sur sa personne, je ne savais pas vraiment. Je me devais tout de même de ne pas me faire prendre au jeu, cette fille connaissait mon masque et non ma véritable personnalité.  Mon visage toujours en face du sien, je lui souriais légèrement de façon assez taquine.

« Il est vrai que je suis sans doute le danger ce soir. Je vous souhaite une bonne nuit et de beaux rêves. Je ne vous oublierais pas Yara, j’ai passé une très bonne soirée et je vous en remercie. J'espère vous revoir bientôt. »

Ma phrase terminée, je m’éloignais enfin. Je me reculais légèrement, avant de faire un dernier signe de tête à la jeune fille. Je me tournais ensuite afin de commencer à marcher, avec un certain regret et une certaine excitation. J’aurais pu passer une bonne nuit à ses côtés, mais j’étais certain que nos futures rencontres allaient être passionnantes. Il ne fallait pas que son désir disparaisse trop rapidement, j’étais certain qu’elle allait rendre mon travail plus intéressant.

ft. Yara R.
Khazen



C'est pour « un plus grand bien ».
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1201-aaron-grindelwald-en-cours http://historia-pactum.forumactif.com/t1209-aaron-grindelwald-rps http://historia-pactum.forumactif.com/t1205-copain-ou-pas-aaron-grindelwald
 

Une rencontre inattendue. ( PV Yara R. Khazen )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Une visite inattendue (PV Roro et Lala)
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Retrouvaille inattendue [ouvert à tous ^^]
» Une visite inattendue [PV Kira]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Grimardent & Allentours :: L'université Grimardent-