Partagez | 
 

 Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vladimir Ietvilev¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang professeur
Exp : 2241
Points de vie (HP) : 500
Photomaton :
Baguette : 31 centimètres dont le bois est en Houx et le coeur est fait avec une Plume de Phénix .
Pseudonyme : /
Célébrité : Josh Mario John
Parchemins : 83
Date d'inscription : 07/04/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Lun 9 Avr - 17:19

Une nouvelle sensation
& RP animagus palier 1
Vladimir & Libre




J'étais arrivé avec le directeur de Durmtrang à l'aide du trois mâts avec des grandes voiles blanches et le symbole de l'école en rouge. Une fierté de navire et puis j'avais hâte de revenir avec ceux qui se présenteront pour Durmstrang, mais là n'était pas la question. Hormis le fait que je revienne dans cette école chaleureuse, j'allais revoir celle que j'ai connue lors de ma participation à la coupe de feu. J'ai appris qu'elle était devenue directrice d'une des maisons de cette école ainsi que professeur des sortilèges et enchantements de Poudlard. Autant dire que c'était une occasion de pouvoir reprendre des nouvelles mais j'étais content de voir que je n'avais pas l'intention de montrer que je suis l'ancien champion de Durmstrang, même si je n'ai pas soulevé le trophée, j'en ai gardé de belles séquelles pour être franc. Physique ou psychologique pour être sincère, mais dans tous les cas, je n'avais qu'une envie à cet instant c'était de pouvoir revoir une ancienne des étudiantes de ma génération.

Alors que j'arrive dans ma tenue de Durmstrang, je pose un pied à terre tout en admirant l'école avec ce regard totalement ancré dans la structure de cette école que je n'ai vu qu'une seule fois dans ma vie. Je finis par m'avancer vers le hall précédé par les élèves, je me stop avant que Une face volte-face vers eux je leur dise d'une voix ferme et directe.


- Celui qui apportera le déshonneur sur Durmstrang aujourd'hui, devra faire face à moi et au directeur. Est-ce que c'est bien clair pour tous ? Nous sommes les fiers membres d'une fière école, c'est une chose que nous devons faire pour l'honneur et la mémoire de tous ceux qui ont représenté cette école. Me suis-je bien fait comprendre ? J'ai été le champion de Durmstrang fut un temps que vous n'avez pas connu, et sachez que celui qui représentera l'école devra se montrer prudent, s'il s'engage dans ce tournoi. Ce tournoi est un tournoi difficile je dois vous le dire, mais sachez une chose... Si vous pensez ne pas être à la hauteur lors d'une épreuve, donnez toutes vos ressources dans ce tournoi. Mais apprenez aussi à connaitre vos limites, je ne vais pas vous mentir, j'ai échoué et je le regrette. Mais si je n'avais pas connu mes limites, je ne serais sûrement pas ici pour vous conseiller. Alors ne devenez pas des héros pour notre école, car il y a bien des héros en ce monde. Mais la plupart des héros se trouvent dans des cimetières.

Suite à ce discours, je finis par m'avancer avec les èlèves qui me précèdes je dois avouer que mon envie d'être irréprochable est légitime, mais nous n'avons pas le droit de nous montrés sous un mauvais jours dans une école qui nous accueils. Je salut mes élèves prétextant des nausés alors que je me rends dans les toilettes question que je puisse essayer quelque chose à propos de mon animagus. Je me mets assis contre le lavabo et je ferme les yeux et je me concentre tout en me détendant, je frissonne longuement tout en laissant chaque bruit autour de moi s'emplifier, la sensation y est bien différente qu'en temps normal. Et je le vois à ce moment là...

Nous sommes à la sortie de Sofia, je suis dans le froid dans ma tenue actuelle qui n'est pas chaude et pourtant je ressens le froid mordant de l'hiver caresser ma peau. Mais il y a bien plus intéressant, je me trouve devant un grizzly de plus de deux mètres, noir avec les yeux jaunes. Je ne peux m'empêcher de m'approcher face à cette créature des plus majestueuses alors que je plonge mon regard dans le sien, c'est comme si elle était entrains de me transpercer, mais je n'ai pas peur bien au contraire. Alors que je la vois baisser la tête vers moi, j'ai le coeur qui accélère tout en souriant en coin. Je viens appliquer ma main sur le front de celle-ci, alors que je sens la chaleur de l'animal se transférer à moi. Je l'entends, elle me parle, ça peut être étrange, mais je ne saurais l'expliquer.


- Tu es un homme foncièrement bon, et je suis le reflet de ton envie de protéger les élèves et quiconque en aurait besoin Vladimir.

Je ne peux m'empêcher d'avoir les larmes aux yeux tout en la regardant droit dans les yeux je finis par lui répondre.

- C'est ce que je souhaite par dessus tout. Je fais le serment de les protégés, pour que personne ne puisse subir les sévices que j'ai subits en étant jeune.

Alors que je suis poser sur le lavabo, je viens à sortir de cette vision alors qu'on vient toucher mon épaule. Un de mes élèves me regarde avec l'air inquiet, soulignant le fait que j'ai la peau froide comme si nous étions à l'école de Durmstrang. Je le rassure tout en souriant en coin et en prenant soin de lui dire que je vais bien et que je dois sûrement être malade. Alors que je lui donne une légère tape sur l'épaule, je finis par me diriger vers le halle pour pouvoir m'allumer une cigarette suite à cette expérience des plus étranges mais tout à fait intriguant, il ne me semble pas en avoir eut la chance d'avoir une conversation sur cette étape avec mon amis Animagus. Mais je me demande bien ce qui m'attends par la suite. Alors que je savoure cette cigarette, j'entends des bruits de pas derrière moi je ne sais pas qui arrive, mais je compte bien finir cette cigarette avant de pouvoir le savoir.


Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1740-here-come-a-new-challenger-vladimir#24723 http://historia-pactum.forumactif.com/t1771-les-aventures-de-vladimir-ietvilev#25121 http://historia-pactum.forumactif.com/t1769-les-liens-de-vladimir-ietvilev#25112
Vladimir Ietvilev¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang professeur
Exp : 2241
Points de vie (HP) : 500
Photomaton :
Baguette : 31 centimètres dont le bois est en Houx et le coeur est fait avec une Plume de Phénix .
Pseudonyme : /
Célébrité : Josh Mario John
Parchemins : 83
Date d'inscription : 07/04/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Lun 9 Avr - 22:54

lancement de mon dé échec/réussite pour le pallier 0 à 1
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1740-here-come-a-new-challenger-vladimir#24723 http://historia-pactum.forumactif.com/t1771-les-aventures-de-vladimir-ietvilev#25121 http://historia-pactum.forumactif.com/t1769-les-liens-de-vladimir-ietvilev#25112
Albus P. W. B. Dumbledore¤ historia pactum ¤avatar
PNJ
Exp : 75
Photomaton :
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Pseudonyme : Gryffondor
Âge IRL : 136
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 2780
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Lun 9 Avr - 22:54

Le membre 'Vladimir Ietvilev' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com
Yulian N. Stroganov¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang élèves
Exp : 3396
Points de vie (HP) : 800
Baguette : Bois de vigne, 27.5, cœur de corail , souple
Pseudonyme : //
Âge IRL : 21
Célébrité : William Franklyn-Miller
Parchemins : 232
Date d'inscription : 27/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Mar 10 Avr - 1:18


   
Monsieur, vous êtes malades ?

   
 Nous étions de retour dans la soirée, enfin relâchée par l’auror qui nous avait trouvé perdu dans la forêt. Après plusieurs minutes de sermons, qui nous parurent des heures. Nous étions à nouveaux dans un coin de la salle cachée aux yeux de tous, observant en silence les conversations bruyantes, les éclats de rire bruyant. Enfin bref, cela nous insupportait d’être ici en cet instant, trop de monde, trop bruit, trop de rire, trop de cancres, trop de né moldu, trop de… Enfin trop de tout quoi… C’est donc, pour la seconde fois que nous quittions la salle sans nous faire remarquer par l’auror qui nous avait ramenés dans la salle. Nous nous étions posés sur un banc dans le couloir et avions observés par la fenêtre le ciel étoilé. Ils nous semblaient qu’il y avait moins d’étoile dans le ciel, peut-être était-ce dû à la pollution ou au fait que nous vivions sur le mont Oural et donc que nous étions plus proche du ciel qu’ici. Quoi qu’il en soit cela ne semblait pas être bien plus différent que par chez nous. Nous restâmes ainsi, en nous rappelant la recommandation du Professeur Ietvilev, qu’allait-il dire s’il venait à apprendre notre faute le premier soir de notre arrivée ? Nous ne voulions même pas y penser. Nous avions souvenir que certains élèves à Durmstrang avaient été punis par lui, et ce n’était jamais beau à voir au final. Le professeur était sévère, mais il était juste, il ne punaisait que les personnes qui devait l’être, enfin c’est ce que nous avions constatés jusque-là. Nous ne le connaissions pas vraiment encore. Mais cela ne saurait tarder, après tous nous avions encore 6 ans à passer auprès de lui en tant que son élève et tant de chose à apprendre de lui, enfin pour l’instant il valait mieux qu’il n’apprenne pas notre écart de conduite. Avec un soupir, nous nous levâmes et nous dirigeâmes vers les toilettes.

Eh bien oui, c’est ça que de boire du jus durant les fêtes hein ? On doit toujours aller aux toilettes pour se vider la vessie… Pff, c’était aussi une chose agaçante dans ce genre de soirée à mourir d’ennuie. En soufflant un grand coup, nous nous rendîmes aux toilettes. Et la seule personne que nous ne souhaitions pas vraiment voir dans l’instant T, se trouvait là, assis sur le bord du lavabos les yeux clos. En essayant de ne pas perturber son calme apparent, nous décidâmes de faire le moins de bruit possible, après un soupir d’aise, nous allâmes nous laver les mains. Voyant que notre professeur ne bougeait pas, nous décidâmes de l’appeler, n’ayant aucune réaction, nous décidâmes de poser notre main sur son épaule. Lorsqu’enfin nous eûmes une réaction, nous lui demandâmes si tous aller bien et s’il ne voulait pas que nous allions chercher un autre professeur. Il nous affirma qu’il n’avait besoin de rien et qu’il aller parfaitement bien. Il quitta la pièce, nous laissant ainsi un peu inquiet. Nous n’avions jamais, ni même entendu dire que cet homme avait eu ce genre de comportement étrange, est ce que tous aller vraiment bien ? Ne devions-nous pas prévenir un autre professeur par précaution ? Après un temps d’hésitation, nous décidâmes de respecter son choix, mais rien ne nous empêchait de lui apporter un grand verre de jus ou d’eau pour l’aider à reprendre ses esprits. Nous nous précipitâmes donc à sa suite, mais il avait déjà disparu. Nous allâmes dans la grande salle à sa recherche, tous en prenant un verre d’eau pour le lui offrir. Puis nous nous mîmes à le chercher dans la grande salle, slalomant entre les étudiants et professeurs. Un instant plus tard, enfin un peu plus qu’un instant plus tard, nous avions fait le tour complet de la salle avec grandes difficultés.

Nous réfléchîmes à où il pouvait bien se cacher et nous prîmes même la peine de prendre la parole pour demander aux adultes, qui semblaient être responsables de la sécurité de l’école des sorciers durant l’événement, pour savoir s’ils l’avaient vue passer. Certains firent signe de tête de manière négative, d’autres aux contraires semblaient l’avoir croisé. Nous suivîmes les indications qu’ils nous avaient donner et sortîmes à l’air libre. Une brise c’était levé en ce milieu d’octobre, saison des feuilles mortes. Nous fîmes le tour du parc avant de revenir sur nos pas, surement les informations n’étaient-elles pas bonnes quoi qu’il en soit, nous ne l’avions toujours pas en vue. Une inquiétude en plus nous noua le ventre, peut-être aurions nous dû aller chercher un professeur finalement ? La peau du professeur était vraiment vraiment froide, comme lorsque nous étions à l’école de Durmstrang, mais là-bas en cet époque il faisait bien plus froid, la neige devait même recouvrir le parterre du par cet les toits de l’école. Il n’était pas étonnant que notre peau soit froide, mais ici, l’air était encore doux, il n’y avait aucune neige à l’horizon pas même un flocon et puis de ce que nous avions entendu la neige n’arriverait pas avant quelques semaines encore. Donc il était anormal pour nous d’avoir ce genre de peau aussi froide, par un temps aussi doux. Tous cela pour dire que Monsieur Ietvilev devait vraiment être malade et que nous ne pouvions pas rester sans rien faire. Nous rentrâmes tenant toujours notre verre en main et nous dirigeâmes vers le hall, nous espérions vraiment l’y trouver. Peut-être était-il aller fumer. C’était l’une de ses habitudes que nous avions constatés avec d’autres camarades et dont notre frère nous avait régulièrement parlés.

Nous avançâmes rapidement en espérant l’y trouver, sans nous perdre en route. Et ce fut le jackpot. Il se retourna en entendant nos pas sur le sol, nous lui tendîmes le verre que nous avions pris à son intention. Notre idée n’était pas d’avoir ses faveurs, nous n’en avions pas besoin, loin de là. Nous n’avions rien besoin de plus que de nous même et de notre propre capacité, mais malgré une apparence un peu bourrue et dans le style motard punk/rock, il restait un professeur qui faisait attention à ses élèves.

« - Vous êtes sûr que vous allez bien Monsieur ? »
   

   
(c) Kira pour Never Utopia


Avatar gain :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1564-yulian-n-stroganov-uc?nid=2#20010 http://historia-pactum.forumactif.com/t1618-yulian-rp-s http://historia-pactum.forumactif.com/t1617-yulian-link-s
Vladimir Ietvilev¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang professeur
Exp : 2241
Points de vie (HP) : 500
Photomaton :
Baguette : 31 centimètres dont le bois est en Houx et le coeur est fait avec une Plume de Phénix .
Pseudonyme : /
Célébrité : Josh Mario John
Parchemins : 83
Date d'inscription : 07/04/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Mar 10 Avr - 15:10

Une nouvelle sensation
& RP animagus palier 1
Vladimir & Libre




Cette expérience est quelque chose d'unique, c'est quelque chose de stupéfiant. Pour ma première expérience d'animus il faut avouer que j'avais aimé cette sensation des plus surprenantes. Je souris en coin tout en repensant à l'animal que j'avais vu dans ce que je qualifie de sensation en phase. Je me demande si je pourrais vivre ça à nouveau, tous les renseignements que j'ai eus sur les animaux sont une chose qui me tiens vraiment à coeur. Dans tous les cas, j'avais tenté de rassurer les élèves qui étaient un peu inquiets de mon état. Je pense que je leur en parlerais en temps voulu mais dans tous les cas c'est quelque chose qui est très intéressant et c'est ça le truc qui montre que nous avons pas mal de choses à voir avec eux même si pour la plupart ils n'auront pas cours avec moi avant l'année prochaine. Je souris en coin alors que je vois Vasili mon dog argentin courir un peu partout ce qui me met en joie de voir mon animal de compagnie s'éclater dehors dans un temps plus clément que chez nous. Savourant la cigarette question de me calmer tranquillement alors que je souris en appelant mon chien pour qu'il puisse venir me voir. Alors qu'il approche, je lui gratouille le dessous de la tête tout en souriant. C'est bien la première fois que je souris autant, mais ce n'est pas la même chose qu'avec des élèves ou avec des gens en temps normal. Je dois avouer que je ne me sens pas aussi bien avec les gens qu'avec les animaux. On ne m'a pas surnommé le grizzly pour rien, surtout que je ne suis pas comme ça pour rien, je me méfie des gens surtout par rapport à mon passif. Même si maintenant j'ai plus de facilité à accorder ma confiance aux autres, je n'en reste pas moins méfiant envers tout le monde. Il faut vraiment se montrer très franc et surtout foncièrement bon pour que je puisse me montrer moins méfiant envers ladite personne.

Alors que j'entends les bruits de pas s'approcher, je siffle pour faire repartir Vasili pour ne pas faire peur à mes élèves vu qu'il est quand même assez imposant comme animal. En plus il faut avouer que Vasili ressent mon stress ou quand j'ai tendance à ne pas me sentir bien. Il a tendance à prendre ma défense et à se montrer hargneux envers les gens qui s'approchent dans ce genre de situation, mais c'est plutôt rare. Alors que je me tourne, j'aperçois Yulian avec d'autres élèves avec un verre d'eau, je finis par rire tout en le prenant en les remerciants d'un signe de tête. Je souris en coin à la question du jeune Stroganov avant de lui répondre d'une voix douce.


- Oui tout va bien ne vous en fait pas. Dites-moi les enfants, qui parmi vous peuvent me dire en quoi consiste un Animagus ?

Je souris en coin tout en les regardant les uns après les autres tout en m'appuyant contre le mur et en buvant un peu d'eau. Je me demande qui parmi eux pourront trouver la réponse à cette question, mais dans tous les cas je sais que ce n'est pas dans leur cursus de cette année. A vu qui se renseigne sur des sujets qui ne sont pas d'actualité pour leurs années. Puis je finis par reprendre tout en continuant à sourire.

- Je suis actuellement entrains d'essayer de devenir Animagus, le processus sera assez long mais je compte bien vous montrer le résultat quand je maîtriserais la transformation. Ce dont je suis loin pour le moment. Je voulais aussi savoir, qui dans quelques années jouera au Quidditch et/ou participera au tournoi des trois sorciers ?

J'aime faire des annonces sur mes progrès car je n'aime pas rester sur mes acquis même aux jours d'aujourd'hui. Je sais que je suis loin d'être le sorcier le plus qualifier dans mon rôle mais je compte bien continuer de progresser que j'ai envie de voir les possibilités qui s'offrent à moi. Maintenant à voir si les élèves sont prêts à se montrer à la hauteur de mes attentes.





Je ne participe jamais à ce qui m'entoure, je ne suis nulle part à ma place.

Crédit - [url=dream.forumgratuit.eu]Joy[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1740-here-come-a-new-challenger-vladimir#24723 http://historia-pactum.forumactif.com/t1771-les-aventures-de-vladimir-ietvilev#25121 http://historia-pactum.forumactif.com/t1769-les-liens-de-vladimir-ietvilev#25112
Yulian N. Stroganov¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang élèves
Exp : 3396
Points de vie (HP) : 800
Baguette : Bois de vigne, 27.5, cœur de corail , souple
Pseudonyme : //
Âge IRL : 21
Célébrité : William Franklyn-Miller
Parchemins : 232
Date d'inscription : 27/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Dim 15 Avr - 17:16


   
Monsieur, vous êtes malades ?

   
Alors que nous étions dès plus inquiet pour notre professeur et que nous nous approchions de lui. Nous remarquâmes un énorme chien se tenant prêt de lui, nous nous arrêtâmes les yeux écarquillaient sans pouvoir nous détacher du dog argentin qui se tenait prêt de lui. Des flashbacks d’une époque que nous pensions disparu dans nos souvenirs nous revint en mémoire. Nous n’étions à l’époque qu’un môme qui avait échappé à une séance de cours de piano… Nous détestions cet instrument à ce moment-là ! Du coup, nous avions bravés l’interdit et avaient préférés allaient jouer dans le jardin du manoir familiale en compagnie de notre compagnon de toujours. Notre meilleur ami, même le seul, notre confident, ainsi que le seul qui illuminait, si ce n’était notre frère, notre visage d’un sourire rayonnant. La neige avait tombé drue la veille et quelques flocons continués de-ci de-là à se poser sur le manteau tapissant déjà bien assez le sol. Nous jouions comme à notre habitude pas trop prête de l’entrée, mais pas non plus trop proche des bois entourant la demeure, après tous nous savions aussi ne pas braver les règles interdites. Et celle d’aller dans les bois en était une. Sans le savoir, nous avions refermés plus fermement encore la main sur le verre que nous tenions dans la main, entre temps d’autres élèves c’étaient approchés. Mais rien de tous cela n’avait d’importance, nous n’étions plus dans cette espace-temps, mais dans celui d’un souvenir lointain. Nous nous étions tournés vers les bruits de pas marchant dans la neige et nous nous étions retrouvés face à lui… Notre père… Son ordre avait claqué tel un fouet. Une douleur vive, une peur immense… Que devions nous faire ? Que pouvions nous faire ? Nos yeux ne pouvaient quitter l’animal qui se tenait devant le professeur… Nous reculâmes d’un demi pas face au mastodonte. Malgré que cela se soit passée des années auparavant, nous n’arrivions pas à nous en défaire de se souvenir, chaque fois que nous rencontrions un chien, nous étions comme pétrifier. Mais nous avions acquis le moyen de ne pas le montrer sur notre visage. Personne ne connaissait cette peur de cet animal, mais en réalité ce n’était pas de lui, mais bien de la personne derrière cette frayeur qui nous pétrifiaient…

Un sifflement, nous sort de la vision du temps passée et nous constatons que le mastodonte n’est plus dans les parages. Avec un léger soupir, nous regardâmes le professeur Vladimir Ietvilev et lui tendîmes le verre qu’il prit après avoir ri. Nous fronçâmes légèrement des sourcils, en nous demandant ce qu’il y avait bien pu le faire rire et ce qu’il y avait de drôle ? Nous nous tournâmes vers les élèves dont nous avions enfin pris connaissance pour voir si l’un d’eux avaient fait quelques choses, mais devant leur regard consterné, nous pouvions être sûr que ce n’était pas le cas. Nous nous retournâmes vers le professeur et jetâmes tous de même quelques regards alentour pour nous rassurer qu’il ne fût plus dans les parages ou du moins qu’il se trouvait à plusieurs mètres de nous. D’une voix calme et douce, détonnant avec son apparence, le professeur nous répond qu’il va bien et qu’il n’y a pas lieu de nous inquiéter. A voir son visage, il semblerait qu’il nous dise vrai. Cela nous rassure et nous permet de nous détendre un peu, rapportant un peu de baume à la vision cauchemardesque d’il y a quelque instant. Il enchaîne immédiatement sur une question concernant les animagus. Humm, il nous semblait avoir lu quelque chose sur le sujet, il y a de cela quelques mois. Qu’est ce que cela disait déjà ? Ah oui ça parler de la différence entre deux types de personnes ; les sorciers loup garou et les sorciers animagus.

« - Il me semble qu’un animagus est différent des loup garou… Un loup garou n’a pas le choix de sa transformation, contrairement aux sorciers animagus qui eux sont des sorciers ayant la capacité de se métamorphoser à volonté en l'animal qui convient le mieux à sa personnalité, mais il ne peut pas savoir la forme qu'il prendra avant la fin de son apprentissage. Mais quelle est le rapport monsieur ? Je ne comprends pas ! »

Oui nous pouvions le dire, nous ne comprenions pas pourquoi cette question dans un tel moment ? Etait-ce une interro surprise ou autre ? Quoi qu’il en soit, nous voulions vraiment connaître la raison d’une telle interrogation. Cela nous avait rendu curieux, nous faisant même oublier l’événement d’il y a quelques minutes. Nous devions le regardaient avec des yeux brillants d’intérêts reprenant ainsi le caractère enfantin que nous devrions avoir au premier abord, mais que nous avions perdu bien tôt dans notre courte vie. Il reprit bien vite la parole tous en s’appuyant contre un mur et en continuant de fumer. Nos yeux brillèrent encore plus d’émerveillement et de curiosité quant à la suite devant sa déclaration. Nous voulions tant savoir ce qu’il en était de son animagus, mais nous devions patienter avant toute chose. Le processus pour le devenir était long, fastidieux et extrêmement dur à tel point qu’il y avait très peu d’animagus référencé par le ministère de la magie. Mais un jour nous pourrions voir de nos propres yeux un véritable animagus, cela ne nous rendait que plus impatient pour la suite. Le professeur, nous parla alors du quidditch et du tournoi des trois sorciers. Allions-nous aussi un jour y participer ? Prendre part à de tel événements ? Nous n’en savions rien, nous n’avions pas assez confiance, ou plutôt nous ne voulions pas prendre de risque de nous faire sermonner par cette personne ou simplement être comparé à notre frère. Nous sourîmes devant les réactions des autres qui semblaient sereins et sûrs d’eux dans leur choix. Certains visés même de devenir le champion de leur école et du tournoi. Nous nous ne pouvions nous prévaloir de tel prétention, ce n’était simplement pas possible. Nous laissâmes donc notre réponse en suspens, laissant le loisir aux autres de s’exprimer.

   

   
(c) Kira pour Never Utopia


Avatar gain :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1564-yulian-n-stroganov-uc?nid=2#20010 http://historia-pactum.forumactif.com/t1618-yulian-rp-s http://historia-pactum.forumactif.com/t1617-yulian-link-s
Vladimir Ietvilev¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang professeur
Exp : 2241
Points de vie (HP) : 500
Photomaton :
Baguette : 31 centimètres dont le bois est en Houx et le coeur est fait avec une Plume de Phénix .
Pseudonyme : /
Célébrité : Josh Mario John
Parchemins : 83
Date d'inscription : 07/04/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Dim 15 Avr - 21:23

Une nouvelle sensation
& RP animagus palier 1
Vladimir & Libre




L'expérience d'animagus est vraiment spéciale et ma question n'est pas anodine, je n'aime pas du tout que mes élèves ne soient pas en recherche constante de réponse sur le monde qui les entoures. Alors que je fume tranquillement comme à mon habitude, je fais tout pour pouvoir donner envie à mes élèves d'étudier même en dehors de leurs cours. Mais je pouvais voir dans le regard de mes élèves que ce qui les préoccupaient le plus était Vasili, en même temps c'est un chien qui les perturbes parce que sa carrure est vraiment imposante. En même temps c'est l'un des chiens les plus gros au monde, mais il n'en reste pas moins un amour. C'est vraiment un amour comparé à certains chiens, la seule façon qu'il devienne méchant serait de tenter de m'agresser. Mais bon ils n'ont vraiment aucune raison de s'inquiéter mais c'est un moyen efficace de pouvoir éviter qu'un élève ne perturbe mon cours parce que je suis quelqu'un de très peu tolérant dans mon cours. Alors que je pose une question à propos des animagus, j'attends sagement tout en m'appuyant contre le mur les bras croisés tout en les regardants un par un, c'est Yulian qui fini par prendre la parole. Je prends une bouffée avant de le pointé du doigt en souriant.

- Correct Yulian ! Et le saviez-vous ? Mais un animagus peut visualiser ça forme, ce n'est pas une envie particulière. C'est votre inconscient qui vous suggère une forme qui convient à votre personnalité. J'espère que vous pourriez faire quelques recherches là dessus lors de votre temps libre. N'oubliez pas que le seul pouvoir que vous pouvez avoir en ce monde, c'est votre savoir ! Il n'y a pas besoin de liens entre les deux, c'était surtout pour que vous ayez un point de comparaison entre les deux. Vu qu'il y a une transformation volontaire et involontaire. Et puis ce serait moins intéressant si je vous racontez simplement mes intentions, n'est-ce pas ?

Je ne compte pas rester à Poudlard pour attendre la sélection des champions sans rien faire, je compter bien mettre les connaissances de tout le monde à l'épreuve. J'avais pris une année sabbatique question de pouvoir me concentrer sur mon apprentissage d'Animagus, mais j'avais eus envie de venir me joindre à eux pour le voyage vers Poudlard, il faut avouer que je n'ai pas eus la chance d'être le vainqueur du tournoi des trois sorciers. Mais même si je ne pouvais pas être un véritable soutiens, je me dis que je pourrais toujours donner des conseils à celui qui sera choisit par la coupe. Alors que je regarde mes élèves je finis par sourire en coin alors que Vasili revient et je viens lui grattouiller la tête tout en continuant d'observer chacun de leurs tours et je repris.

- Pour vous, quel sont les qualités pour devenir capitaine d'équipe de Quidditch ou bien même un leader dans la vie en général ? Je ne vous interroge pas, je veux juste votre point de vue sur la question. Après je vous donnerez les qualités d'un bon capitaine d'équipe et d'un leader dans la société actuelle. Je sais que je ne suis pas un exemple de réussite en ce qui concerne le tournoi des trois sorciers et que je ne suis pas sortis vainqueur du tournoi. Mais j'espère que cette année ce sera un élève de Durmstrang qui gagnera le tournoi, je l'espère de tout mon coeur pour montrer aux autres écoles que nous sommes assez efficace pour leurs tenir tête.

Ce tournoi est important pour tout le monde, mais pour moi c'est encore plus fort car j'y ai participer et j'ai échouer, il faut avouer que je n'ai pas eus la chance d'être à la hauteur à cette époque. C'est quelque chose qui est bien plus important à mes yeux parce que je veux donner l'espoir aux élèves que dans la vie tout est possible et réalisable. Je pense que personne n'a pu vivre une victoire de Durmtrang mais je crois en eux, ils sont des élèves exemplaires tous autant qu'ils sont et je suis fier d'être leur professeurs.






Je ne participe jamais à ce qui m'entoure, je ne suis nulle part à ma place.

Crédit - [url=dream.forumgratuit.eu]Joy[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1740-here-come-a-new-challenger-vladimir#24723 http://historia-pactum.forumactif.com/t1771-les-aventures-de-vladimir-ietvilev#25121 http://historia-pactum.forumactif.com/t1769-les-liens-de-vladimir-ietvilev#25112
Yulian N. Stroganov¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang élèves
Exp : 3396
Points de vie (HP) : 800
Baguette : Bois de vigne, 27.5, cœur de corail , souple
Pseudonyme : //
Âge IRL : 21
Célébrité : William Franklyn-Miller
Parchemins : 232
Date d'inscription : 27/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Mer 18 Avr - 22:02


   
Monsieur, vous êtes malades ?

   
Nous avions eu bon à sa question, quoi que cela n’avait rien de bien étonnant après tous nous venions d’une famille qui durant une période qu’ils considéraient comme sombre avait perdu le monopole sur les mines de sel avait engranger leur frustration sur l’apprentissage à un plus grand niveau dans les arts, la famille Stroganov se voulait être bien plus érudit que toutes les gens réunies dans le monde et plus encore que les moldus, il n’était pas pensable pour eux de leur être inférieur. C’est dans cette optique que nous avions été élevé, dans l’optique l’envie d’être toujours supérieur aux autres et de ne pas faillir face à eux. Non c’était impensable, et nous ne voulions même pas penser à ce qui pourrait arriver si nous nous retrouvions à être dernier de la classe. C’est pourquoi, nous lisions beaucoup, enfin il y avait aussi le fait que nous étions très réservés et que nous ne faisions pas confiance au gens, alors que nous pouvions nous être sûr que les livres ne nous feraient jamais de coup bas ou autre. La réponse semble le satisfaire, nous lui sourîmes en retour du geste de me montrer du doigt pour appuyer son exclamation. Puis il poursuit en ajoutant des informations que nous ne connaissions pas. Il était possible de visualiser la forme de son animagus. Mais que voulait-il dire par visualiser ? L’imagination pouvait être débordante, mais n’était-ce pas ça aussi une manière de visualiser quelques choses ? De plus que voulait-il dire par une envie particulière ? Ce n’est pas une envie particulière… Cela veut-il dire que cette image s’impose dans l’esprit des sorciers animagus ? La seconde partie, me semblait plus clair et compréhensif, nous ne pourrions à aucun moment voire une forme d’animagus aller avec un sorcier dont la personnalité était complétement son contraire, par exemple, une personne timide et pacifique ne pourrait pas obtenir comme forme animagus un prédateur comme le loup ou l’ours. En soit, cela n’était pas difficile à comprendre.

Notre pouvoir était notre savoir ? Etait-ce réellement vrai ? Ce n’était pas ce que nous avait enseignés notre père, de son point de vue, le pouvoir était dans le sang de la personne, le pouvoir était la position que nous avions dans la vie quotidienne dans notre métier, mais aussi c’était la force pur et simple que les sorciers avaient grâce à leur magie. Le savoir n’était pour lui qu’un petit moyen pour y parvenir, mais elle n’avait pas de réelle conséquence sur sa vie et ce qu’il appelé son pouvoir. Du coup, le savoir pouvait-il être réellement une arme ? Certes, connaître des choses étaient pratiques, mais même sans les connaitre certaines personnes pouvaient dépasser les épreuves qui se dresse devant eux. Alors que nous débattions mentalement sur la question du réel pouvoir, Mr. Ietvilev avait continué en répondant à notre interrogation du rapport et de l’intérêt de la question soudaine. Il n’y en avait pas, mais en plus de cela il ajouta qu’il n’aller pas nous en dire plus, ce qui nous agaça et titilla notre curiosité. Nous voulions en savoir plus, pourquoi s’arrêter en si bon chemin et nous laisser ainsi dans le flou. Certains des élèves présents se ficheraient peut-être d’aller faire des recherches plus poussées sur la question, mais nous nous voulions apprendre toujours plus de chose. C’était notre porte de sortie l’été quand nous rentrions chez nous et que nous n’étions pas en compagnie de notre frère et notre cousine. Moins intéressant de révéler ses véritables intentions ? Peut-être pour lui, pas pour nous qui étions dans une écoute très concentré et qui avait vu sa soif de connaissance être coupé nette. Nous froncions légèrement les sourcils, c’était réellement un tic que nous avions et que nous prenions pour quasiment n’importe quelle situation, à l’heure actuelle c’était dû à une moue mécontente de ne pouvoir en savoir plus et de devoir attendre avant d’aller de plus ample recherche. Contrairement à certain qui rétrécissait ses sourcils ou gonfler les joues comme un hamster, nous nous avions cette manie avec les sourcils.

Nous vîmes le sourire du professeur qui observa dans une autre direction que le nôtre, dans un mouvement sec de la tête en entendant les pas lourds sur le sol, nous observâmes l’arrivée du mastodonte que semblait réellement apprécier le professeur. Dans un geste de recul, nous nous écartâmes de quelques pas du professeur en écarquillant les yeux avant de nous reprendre, tous en restant néanmoins là où nous nous étions placés. Les élèves n’avaient pas constaté mon recul soudain, quand au professeur nous n’en savions rien, quoi qu’il en soit, nous espérions qu’il n’en ferait pas la remarque devant les autres. Avec difficulté nous détachâmes notre regard du chien, nos poings serrés. Il avait repris en réclamant de nous d’établir ce qui nous semblaient indispensables pour devenir capitaine d’équipe de Qudditch ou tous simplement un leader en lui-même dans la vie courante. Qu’est ce qu’un leader ou plutôt quelles caractéristiques nous lui verrions ? C’était une bonne question, selon les personnes la forme ou le rôle de leader était étrangement différent sur certains points. Nous continuâmes à écouter ce qu’il avait à dire, nous donnez son avis était une bonne chose, nous pourrions ainsi avoir l’avis d’un adulte quant à cette question, après tous nous devions lui paraitre assez enfantins et naïfs. Lui, avait déjà vécue un peu, il avait pu voir et se faire une idée plus précise. Il se semblait se sentir coupable de ne pas avoir réussie à être le champion de la coupe des trois sorciers, mais être choisie par la coupe elle-même pour représenter notre école n’était-ce pas déjà un acte exceptionnel en lui-même ?

Nous ne comprenions pas une fois de plus pourquoi il disait ne pas être un exemple à suivre. Bien au contraire, il en était un !! Il avait été choisi, ou plutôt tous d’abord il avait eu le culot et le courage de mettre son nom dans la coupe à l’âge de 17 ou 18 ans seulement. Puis ensuite prendre part à de tel épreuve qui était extrêmement difficile et était très dangereuse, c’était un autre acte de bravoure. Prendre la main pour représenter son école avait aussi réellement besoin de courage et surtout, il fallait avoir une confiance inébranlable en sois pour le faire, du moins c’était notre avis. Etait-ce erroné ? Ou bien juste une vision que nous avions un peu naïf ? Qu’importe, pour nous cela n’était pas chose aisé que dans faire l’épreuve. Et il osé dire qu’il n’était pas un exemple, nous ne trouvions pas. Au contraire, de plus il avait été une figure phare du quidditch, une grande célébrité, dont nous rabâcher notre oncle à longueur de journée durant l’été quand nous le voyions. Il avait entendu dire que cette figure phare était devenu professeur et nous avait même demandé de lui faire faire un autographe, mais jusqu’alors nous en avions pas pris le temps et nous n’en avions pas vraiment l’envie, nous laissions cela à la discrétion de notre frère, car il avait reçu la même demande. Bref, bref, posant parfois un regard sur le mastodonte dont nous souhaitions garder une distance plus qu’acceptable. Nous tentions d’écouter ce que les autres élèves avaient à dire. Mais nous n’arrivions pas vraiment à nous concentrer. L’image mentale de cette personne nous revenait en mémoire inlassablement. Nos mains tremblèrent sous l’impulsion du resserrement que nous faisions sur nos paumes. Nous prîmes notre respiration pour à notre tour répondre au professeur :

« - Humm, euhhh po… pour nous les qualités qui sont essent.. Essentiels sont… » Nos ongles nous rentrèrent dans la peau de la paume, nous devions nous reprendre et ne pas nous laisser avoir par cette frayeur idiote qui nous rendaient différents lorsque nous étions dans une situation stimulant ce cauchemar. Nous levâmes les yeux en l’air ou les clignâmes légèrement pour tenter de réfléchir aux arguments que nous avions concernant sa question, nous devions rassembler nos idées oubliant tous ce qui se trouver alentour. « Ce sont, la confiance qu’autrui lui donne, pour cela il faut qu’il est un certain charisme pour réussir à attirer l’attention des foules, mais pas seulement il faut qu’il sache prendre des décisions de manière rapide, mais pas seulement, il doit avoir la capacité d’encourager et de motiver les troupes pour obtenir ce qu’il souhaite. Il ne doit pas être non plus un tyran, mais au contraire participer à l’objectif, ce qui nous amène à la qualité de communication qui est très importante dans le sens où il se doit d’être avec ses collaborateurs, de plus cette communication est aussi un signe de sociabilisation. J’imagine qu’avoir une bonne conviction est aussi l’une des qualités phares à avoir, car sans cela les coéquipiers ont moins d’envie de suivre le leader, de plus c’est une manière de les motiver. Humm… euhh… voilà je pense avoir dit un bon nombre de qualité, après je pense qu’il doit en avoir d’autre. De plus, je pense que cela diverge selon les personnes, on ne peut pas vraiment définir un bon leader, car une personne banale peu en devenir un avec un peu de jugeote… »

Nous laissâmes un peu de silence devant notre réponse en observant les autres et en jetant des regards vers le mastodonte. Que nous nous en détachions rapidement vers le professeur pour reprendre immédiatement.

« - Monsieur, je ne pense pas que ce que vous ayez dit sur vous-même soit réellement vrai… Vous avez eu le courage de déposer votre nom dans la coupe de feu c’est déjà une chose, beaucoup d’élèves ont tendance à avoir peur et à fuir le tournoi, préférant rester bien en sécurité comme simple spectateur. Je sais que connaître c’est propre capacité et refuser d’y prendre part est aussi une forme de courage, en ces personnes je ne dis rien. Mais vous vous avait été choisie, vous avez eu le courage et la bravoure de faire face aux défis du tournoi surtout en connaissant le tragique événement d’il y a de cela 30 ans. Même si cela est dû à une personne, il n’empêche que cet événement a eu pour effet un traumatisme pour l’ensemble des membres de la communauté magique. Pour moi vous êtes un exemple à prendre même si vous n’avez pas rapporté la coupe, vous pouvez toujours nous conseillez. En plus vous avez été un très grand joueur de Quidditch que beaucoup admire. Se forger de ses erreurs est une bonne chose en soit, après tous nous n’en devenons que plus fort. Pour moi la coupe n’est qu’un symbole et toutes personnes participantes simplement et purement à ses épreuves peuvent être considéré comme champion qu’elle que soit le score final au bout du compte… »

Nous voulions lui prouver que bien malgré sa propre vision des choses, tous n’étaient pas réellement vain. Que la simple participation à un événement avait bien plus de sens que de gagner une rencontre elle-même. Mais il devait surement le savoir cela. Après tous il avait bien dû perdre des matchs de Quidditch, le sport des sorciers, et en être devenu bien plus fort au final. La défaite offrait souvent aux perdants le moyen de connaître ses limites et de les repousser encore plus loin. C’était ce qu’il y avait de plus intéressant chez les Hommes. Ils avaient cette manière de savoir s’adapter à n’importe quelle situation dans lequel ils échouaient pour en ressortir encore plus fort parfois en étant sournois, d’autres en utilisant leur capacité d’adaptation et d’autres encore en utilisant leur savoir… Donc… Bon oui nous pouvions considérer que le savoir était un pouvoir. Même si nous le considérions comme étant encore très faible face, même le plus faible. Nous reprîmes notre curiosité en court de route et posâmes les questions que nous avions en tête.

« - Mais vous nous avez dit que vous nous diriez ce que vous en pensiez vous-même ? Est-ce un simple avis ou… ou bien vous vous basez sur des faits historiques pour en lister les qualités ? Un sondage ou bien quelques choses dans le genre ? »

   

   
(c) Kira pour Never Utopia


Avatar gain :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1564-yulian-n-stroganov-uc?nid=2#20010 http://historia-pactum.forumactif.com/t1618-yulian-rp-s http://historia-pactum.forumactif.com/t1617-yulian-link-s
Vladimir Ietvilev¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang professeur
Exp : 2241
Points de vie (HP) : 500
Photomaton :
Baguette : 31 centimètres dont le bois est en Houx et le coeur est fait avec une Plume de Phénix .
Pseudonyme : /
Célébrité : Josh Mario John
Parchemins : 83
Date d'inscription : 07/04/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Jeu 19 Avr - 11:04

Une nouvelle sensation
& RP animagus palier 1
Vladimir & Libre




L'intérêt que je pouvais lire dans les yeux de mes élèves me faisait du bien, c'est quelque chose d'agréable et comme une connexion entre notre génération qui a connus les jours sombres du monde des sorciers. Et la leurs qui vivent dans une prospérité qui est toujours sur un pic en équilibre, c'est quelque chose qui est instable, mais ils n'en sont pas conscient ils ne savent pas que tout peut basculé en chaque instant. L'effet papillon qui est des plus destructeur, un battement dans ce monde et un empire peut s’effondrer. J'étais jeune quand tout avait basculer, un enfant qui ne comprenait pas ce qui se passer dans le monde magique et qui pouvait tous nous anéantir tel un tsunami sans aucun moyen de l'arrêter. Mais le monde magique a tellement de choses à nous montrés, tellement de choses à mettre en oeuvre pour essayer de toujours garder un équilibre parfait que s'en est terrorisant. Et voilà pourquoi je suis devenus professeur à Durmstrang parce que l'innocence des élèves est la seule chose qui me permet de pouvoir me battre encore et encore. Essayant de transmettre ma vision d'un animagus, j'étais encore sous le choc de la rencontre avec ce qui me semble être mon moi animal. Ce Grizzly noir corbeau aux yeux jaunes, massif. à la fois fascinant et terrifiant, j'avoue être tomber amoureux de cet animal, il est une chose que l'on ne peut définir. Quelque chose de bien plus fort que l'amour ou de l'amitié, c'est une représentation de notre côté animal et j'en suis fier. Néanmoins je pouvais sentir de la frustration sur le visage de Yulian ce qui me fit sourire car il est si jeune mais il montre déjà des capacités intellectuelles bien plus au dessus que d'autres.

Alors que Vasili arriver, je pouvais voir les élèves montrer de la crainte envers l'animal, ils ne pouvaient pas imaginer a quel point ce chien est un amour. Il est une créature que seul moi peut comprendre apparemment et alors que je souris j'avais envie de leurs donnés une leçon. Mais impossible de faire autrement, je ne savais pas quoi faire d'autre de toute façon, si je mettais mon idée que j'avais en tête se mettre en place je pouvais être sûre qu'ils seraient terrifier, mais je garde ça pour la suite. Pour le moment nous discutions des qualités d'un capitaine d'une équipe de quidditch et d'un leader. Choses simple et à la fois compliqué, qui peut imaginer tout ce qu'il faut faire pour pouvoir montrer qu'il ne faut jamais sous estimer un poste à haute responsabilité, d'où mon intérêt dans cette question pour ces deux rôles qui sont vitales mais à une toute autre échelle de compréhension et de comparaison possible pour l'avancer d'une vie. Alors que Yulian reprends la parole, je peux voir qu’il est bien plus intelligent que la majorité et alors que je souris en coin tout en le regardant droit dans les yeux. Je viens m'allumer à nouveau une nouvelle cigarette avant d'intervenir après qu'il ai commencer à hésiter.


- Ecoutez moi bien, prenez exemple sur Yulian. J'aime beaucoup te façon de voir les choses, mais en attendant. Je vais vous donnés mon avis et mon expérience personnel sur ces deux expériences qui m'ont beaucoup changés. Déjà mon rôle de Leader en tant que champion du tournoi des trois sorciers, tout le monde pense qu'il est facile d'être un champion. Détrompez-vous ! C'est loin d'être facile et je pense que je n'ai pas étais prêt à temps, d'où mon élimination à la deuxième épreuve suite à de graves blessures. Il faut avoir une détermination sans faille, il faut être courageux, ambitieux et surtout il faut ressentir la peur. Pourquoi la peur vous allez me demandés ? Tu penses trop avec ta tête Yulian mais il faut ressentir les choses, j'ai l'impression que tu calcules trop. Mais pour celui ou celle d'entre vous qui iront mettre votre nom dans la coupe, il faut avoir que vous vous engagés à une éventualité de perdre votre vie lors de ce tournoi. Ce n'est pas qu'un jeu, loin de là. Vous pensez que le tournoi est simplement un endroit où l'on gagne en notoriété ? Laissez moi vous montrés ce dont le tournoi fait.

Je viens retirer mon tee-shirt avant de me mettre face aux élèves et de leurs montrés les cicatrices sur mon torse, couverts de griffures qui sont quand même bien vilaine et je finis par me tourné dos à eux. De multiples cicatrices un peu partout avant que j'enfile à nouveau mon tee-shirt pour dire d'une voix toujours aussi déterminer.

- Voilà ce que ce tournoi peut faire même à celui qui fut surnommé le grizzly, mais ne baissez jamais les bras. Vous avez un objectif dans la vie, battez vous. Je ne veux qu'aucun de vous baisse les bras quelque soit l'épreuve qu'il rencontre tout au long de sa vie. Sachez que vous n'êtes jamais seuls, nous sommes une équipe, vous et les professeurs de Durmstang, on est de la même école, on a tous vécus des choses dans notre vie. Mais c'est en ça que nous sommes plus fort, c'est en ça que nous ne cesserons jamais de briller comme les remparts des pays de l'Est. Nous sommes les représentants d'une communautés qui connaissent une vie bien plus dur que dans cette école, pour ceux qui sont ici pour la première fois. Vous allez comprendre pourquoi je la surnomme "L'école chaleureuse", mais profitez de chaque instant en cette école, sans jamais transgresser les règles. Vous devez être fier de Durmstrang, fier de qui vous êtes et d'où vous venez, ne l'oubliez jamais ok ? Je veux qu'aucun de vous ne laisse un autre de côté et je compte sur chacun d'entre vous pour soutenir celui qui deviendra le champion de Durmstrang.

J'étais limite en transe totale, absorbé par mon discours et je ne cesser de continuer à parler avec énergie et en me demandant ce que je pouvais bien faire pour pouvoir leurs montrés ce dont ils étaient capables. Alors que Je fais signe à Vasili de rester assis près de moi, Yulian reprend et la bonté de ce jeune homme est des plus incroyables. Je le laisse finir question de ne pas le coupé dans sa lancé, une fois finis et que je continue de fumé sur ma cigarette. Je leurs tournes le dos, mes larmes montent aux yeux, pas de joies mais de tristesse. Et je finis par reprendre.

- Que j'ai étais champion du tournoi ou bien joueur dans un équipe de quidditch ne fait pas de moi un exemple en soit. être choisit par la coupe est une chance c'est bien vrai, mais je dois avouer c'est que je suis un homme qui a toujours dénigrer les autres pour son propre avancement personnel. Je n'ai pas vu ma mère depuis l'âge de dix-huit ans, alors qu'elle m'a protéger d'un père violent, alors dites moi, est-ce l'attitude d'un champion ? Ou celle d'un lâche ? Si je vous dis que je ne suis pas un exemple, c'est parce que je le pense sincèrement. Quelque soit vos paroles, qu'elles soient pleines de bonnes volontés, vous savez tous que de délaisser l'un de ces parents ou membre de sa famille est quelque chose de mal. Et pourtant je l'ai délibérément fait. Et pour tout vous dires, c'est aussi pour ça que je suis devenus professeur dans le sens où je suis là aussi pour vous aidés pendant vos moments difficiles. Je sais qu'il n'y a rien de surprenant dans ce que je vais vous dires, mais ce sera la seule et unique fois où je parlerais comme ça et vous serez les seuls élèves de l'école à le savoir. Prenez ça comme un cadeau et comme un privilège. Mais ne laissez jamais quelqu'un qui vous aimes derrière vous et le balayer comme si ce n'étais qu'un fantôme de votre passé.

Tout ce que j'avais pu ressentir jusqu'à présent se transformer en cendre dans mon esprit, je devins aussi noir que dans les années où j'avais connus les pires châtiments, même si des larmes roulaient sur mes joues, je viens à les essuyés. Je souffle lourdement en affichant un visage de marbre comme si j'avais éteins toute forme d'émotion en moi. Comme si j'avais décider de couper toute expression sur mon visage je viens à me retrouvé face à eux à nouveau comme si rien n'était arriver. Je finis par sourire tout en reprenant.

- L'histoire et les héros sont futiles dans le sens où l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs et les héros sont nombreux, mais combien en connaissez vous personnellement ? J'en connais bien plus qui sont dans des cimetières, c'est ça qu'il faut retenir. Les qualités ne sont pas la seule chose à avoir, renforcement musculaire et mentale sont nécessaires pour pouvoir s'épanouir dans ce monde. Mon avis est basé sur mon ressentis, rien de raisonnable et impartiale. Il est remplit de toutes les choses que j'ai vécus et connus alors ne vous en faites pas, vous devez vous fixés un code de conduite. Mais prenez gare, la vie est très dure et des fois, vous vous égarerez dans des chemins sombres, ne cédez jamais à la part d'ombre qui est en vous... Jamais. C'est comme pour Vasili, vous en avez peur n'est-ce pas ? Vous faites un jugement irrationnel parce que son physique est imposant, mais qui vous dit qu'il est pas gentil au fond ?

J'émets un très court sifflement tout en souriant et Vasili se dresse en aboyant, montrant un visage agressif sans bouger, je me mets accroupis juste à côté de lui et tout en regardant les élèves droit dans les yeux je reprends en sifflant à nouveau, il s'arrête spontanément d’aboyer et je leurs dis d'une voix sans avoir changer de ton.

- Vous voyez, en un sifflement, je fais sortir sa part sombre. Mais pas pour lui, parce que je lui ai appris à le faire quand je suis en danger. C'est ça qui est essentiel dans ce monde, c'est que vous devez comprendre, que dans l'ombre, votre lumière c'est les autres.






Je ne participe jamais à ce qui m'entoure, je ne suis nulle part à ma place.

Crédit - [url=dream.forumgratuit.eu]Joy[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1740-here-come-a-new-challenger-vladimir#24723 http://historia-pactum.forumactif.com/t1771-les-aventures-de-vladimir-ietvilev#25121 http://historia-pactum.forumactif.com/t1769-les-liens-de-vladimir-ietvilev#25112
Yulian N. Stroganov¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang élèves
Exp : 3396
Points de vie (HP) : 800
Baguette : Bois de vigne, 27.5, cœur de corail , souple
Pseudonyme : //
Âge IRL : 21
Célébrité : William Franklyn-Miller
Parchemins : 232
Date d'inscription : 27/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Mer 2 Mai - 23:20


   
Monsieur, vous êtes malades ?

   
Rester à constater si le professeur de magie défensive et offensive pouvait accepter nos paroles. Avions-nous bien répondu ou au contraire étions nous à coter de la plaque. Pour nous nous n’étions pas complètement dans le vrai, mais en même temps un leader différé selon la situation. Il y avait certes des qualités indispensables que tous homme devait avoir, mais en même, certaines caractéristiques était plus importante que d’autres pour faire d’un homme une figure, un emblème que les gens souhaiteront suivre. Mais ce n’était pas aussi simple que cela après tous un homme pouvait paraître être un bon leader et au final devenir un monstre comme nous pouvions le constater avec les idéologies d’un des personnages les plus connues des bouquins d’histoires de moldu. Cela c’était passer dans les années 1930-40, avec l’arrivée au pouvoir en Allemagne d’un homme du nom de Hitler. D’un point de vue politique interne, il avait fait de son peuple, une communauté prospère et ayant une vie assez paisible. Malheureusement pour ceux n’entrant pas dans son cadre cela ne fut qu’un véritable enfer. Il avait donc été vue comme un homme providentiel par les siens, mais au final ce qui reste de lui dans les histoires n’est que le mal qu’il avait pus apporter dans le monde. Bien sur ceci n’était qu’un exemple parmi tant d’autres. Peut-être aurait-ce été bon de l’introduire dans la conversation et d’obtenir la vision de notre professeur sur ce cas. Enfin bon, maintenant il était trop tard. Nous étions conscients que nous avions poussée notre vision un peu plus loin que nos camarades qui n’avait pour la plupart pas vraiment reçu une éducation stricte dans le sens littéral du terme. Après tous nous ne pouvions pas nous montrer médiocre ou moins bon que les autres c’était dans la nature des Stroganov de montrer qui nous étions et la culture que possède notre famille. Même si dans notre cas ce n’était pas vraiment pour montrer notre supériorité comme l’aurait souhaité notre père, mais bien plus pour en apprendre toujours plus sur ce qui nous entoure et nous enrichir des visions uniques que les autres pouvaient avoir.

Prendre exemple sur nous ? A quoi bon prendre exemple sur un plus jeune que soit ? Nous ne pensions pas avoir les capacités pour recevoir de tels propos venant de notre professeur. Nous étions encore bien trop ignorants pour avoir ce genre de remarque mélioratif. Nous devions apprendre encore tant de chose que s’en était désespérant. Et nous devions trouver aussi le courage de changer ce que nous étions. Nous devions réussir à fuir la situation actuelle car nous savions qu’actuellement nous étions prisonniers de nous-même… Alors prendre exemple sur nous, n’était pas vraiment une bonne idée, nous n’en valions pas la peine. Alors que nous perdions encore une fois le fil de ce qu’il disait, nous entendîmes un mot qui ramena notre concentration sur lui, nous tentions toujours tant bien que mal de faire obstacle avec la présence de l’animal prêt de lui. Mais nous ne pouvions nous empêcher de jeter des regards furtifs vers l’animal. Facile d’être champion ? Si vraiment cela avait été si facile, le ministère de la magie et les écoles n’aurait pas créé cette compétions. Cela n’aurait eu aucun intérêt, il était donc bien sûr normal que c’était difficile, après tous être seule face au danger était bien plus compliquer que d’être en équipe. Un cerveau seul avait ses propres limites, alors que plusieurs avaient des visions différentes et pouvaient toujours voir et analyser le pour et le contre des idées données par chacun, ou même améliorer la stratégie. Si cela avait été si facile, il n’y aurait pas eu cet arrêt soudain avant que le concours ne réapparaisse il y a de cela trente ans. Si cela était si facile, il n’y aurait pas eu… cette mort. Perdre la vie, c’était une chose douloureuse pour ceux restant… Nous écoutâmes attentivement ce qu’il disait : détermination, courage, ambitieux et la peur ? C’était étrange quand même, ressentir la peur était une chose fondamentale selon lui.

« - Monsieur vous parler de la peur, mais la peur… Ou plutôt devrions nous parler de la phobie n’est-elle pas ou plutôt ne peut-elle pas être un frein à l’avancement ? Ressentir la peur est une bonne chose car cela nous fait ressentir les choses comme vous dites, mais si cette peur nous tétanise n’est-ce pas au contraire un poids mort et une limite sans nom ? »

Nous observâmes un silence en disant cela et nos yeux restèrent bien plus longtemps sur l’animal de notre professeur que depuis le début de la conversation ou nous ne faisions que lancer des regards furtifs dans l’inquiétude qu’il se rapproche de nous. Suite à un certain silence et la reprise de parole de notre professeur, nous reposâmes notre regard sur lui en attendant d’en savoir plus. Un froncement de sourcil vient plisser nos yeux lorsque Vladimir Ietvilev enlève son tee-shirt pour nous montrer les marques que lui ont laissé le tournoi. Toutes ses cicatrices firent blanchir le visage des autres élèves, nous c’était plus la surprise qui animé notre regard, nous savions que c’était dangereux, mais nous ne nous attendions pas à cela. Oui il était surnommé le Grizzly mais cela n’était-il pas en lien à son jeu de quidditch ? De plus à cet époque-là, il n’était rien de plus qu’un enfant comme nous et rien de plus. Il fallait attendre beaucoup d’un élève pour en arriver là. Avoir un objectif ? Que pouvions nous bien attendre de la vie actuellement ? Notre avenir n’était-il pas déjà tous tracer ? *Soupir* Oui, nous n’avions pas besoin d’avoir de réelle ambition, de toute manière nous étions bon pour faire comme toute notre famille et entrer dans le commerce de fourrure ou dans un art. Ou même être diplomate même si nous étions sûr que cela reviendrait à notre frère qui avait toute l’attention de notre père. Non pas que nous souhaitions en avoir, bien au contraire lorsqu’il ne nous donner aucune attention nous nous portions à merveille. Mais nous savions que nous ne pourrions jamais réellement avoir d’ambition qui nous étaient propres. De toute manière nous n’avions même jamais tenté d’y réfléchir, car nous savions que cela était vains. Nous envions les autres qui avaient ce choix d’être ambitieux et qui avait un objectif dans la vie. Nous ne sommes jamais seul… Cette phrase était pour nous une absurdité. En réalité nous étions seul, toujours et encore. Nous ne pouvions faire confiance à personne. La confiance ne pouvait être donné qu’à nous même. Oui, même le plus fidèle des amis pouvait se retourner contre nous et nous blesser au plus profond de notre être. Il avait bien réussi son travail d’éducation, nous avions bien assimilé cette phase. Alors que les autres élèves hochent de la tête et sourient en acquiesçant, les yeux brillants. Nous nous étions restés ternes, nous n’avions rien confirmer et encore moins montré un intérêt pour ce qui nous semblait être des balivernes. Non, nous ne pouvions compter que sur nous-même… Bon oui, il y avait bien une autre personne en qui nous pouvions avoir une pleine confiance c’était notre grand frère, mais il est spécial.

Une équipe hein ? Pourquoi tant d’optimisme ? Non mais franchement, ça en devenait lassant, autant le début de la conversation avait été pour nous une source d’enrichissement, autant là nous sortions des chemins que nous nous devions de suivre. Une équipe pouvaient en effet exister, mais la confiance n’était pas toujours de mise dans une équipe. Parfois les gens ne faisaient qu’utiliser ce groupe comme d’un tremplin et rien de plus. Si le groupe venait à le tirer vers le bas, alors il l’abandonnerait sans aucune façon. Non, pour nous la confiance ne pourrait jamais être acquise de cette manière c’était impossible. Nous devions toujours nous méfier de tous ce qui nous entourer et d’avancer avec des capacités que nous aiguisions à tous instant de notre existence…
Une communauté qui vie un quotidien plus dur, c’était le cas de le dire. Plus de six mois dans l’année nous étions dans un environnement froid et glacial. Une couche de neige et son manteau reposée sur le sol, la forêt environnante était bien plus sauvage qu’ici dans cette banlieue qui revête un semblant de ville. Non franchement, de ce que nous pouvions voire c’était un véritable paradis, alors que chez nous la vie était plus dur. Pourtant, nous préférions nos territoires, rien que de pensée à ces forêts entourant le manoir ou l’école nous en étions nostalgique. Tous ici était trop cadré, trop… simple. Alors que nous ruminions encore sur l’estime, l’ambition et la confiance, notre professeur nous tourne le dos et commence à parler de lui. Nous l’écoutâmes d’une oreille. Un père violent et une mère que le protège ? Nous remontâmes des méandres de notre conscience pour observer plus attentivement le dos de notre professeur, il semblait porter encore la lourde mémoire de ces années que nous même nous nommions maudites. Il avait tous de même eu la défense d’une mère aimante, l’un de ses parents avaient été là pour lui. Dénigrer les autres pour son avancement personnel était pour lui une mauvaise chose ? C’était bizarre, après tous les autres, s’ils ne souhaitaient pas se faire utiliser ils auraient dû eux même prendre le parti de le choisir l’opportunité de l’utiliser comme tremplin et ainsi ensemble ils auraient avancée dans leur destinée respective, mais si les autres n’avaient pas continuer et abandonner en quoi cela devenait-il honteux pour lui qui n’avait fait que décider de vivre une vie en avançant sans se retourner.

« - Vous vous tromper, avoir abandonné l’idée de voir une personne, même de sa propre famille n’est pas quelques choses de lâche ou de honteux. Selon ce que vous venait de dire, si vous ne vouliez pas voir votre mère, n’est-ce pas parce que justement la voir vous aurez rappeler les années sombres de votre enfance ? Le fait de la voir, vous aurez replonger dans un cauchemar auquel vous souhaitez surement échapper. Ceci n’est que mon point de vue, mais je ne pense pas que ce soit envers votre mère que vous faisiez ça et j’imagine qu’elle doit le savoir. De plus, je pense qu’elle préfère vous voir voler de vos propres ailes, plutôt que de ruminer le passer. Voir l’avenir, avancer dans le futur même en abandonnant des choses derrières soit n’a absolument rien de lâche ou de honteux. La décision que vous avez prise est faite de manière courageuse, peu de personne aurait réussie à se détacher de son parent ainsi. De plus, vous exprimez du regret et cela donne encore plus de profondeur à la situation. Envoyez un hibou n’est jamais trop tard, comme le dit un dicton moldu : « mieux vaut tard que jamais ». Certes vous êtes restez sous silence durant des années, mais vous pouvez y mettre fin quand vous aurez enfin passer le stade et l’obstacle qui vous empêche de continuer votre route. Comme vous dites tant que la personne est encore de ce monde, il est encore temps de le retirer de vos fantômes du passé…  Je suis désolé, je n’aurais pas dû m’emporter en disant cela, même si je n’ai dit que ce que je pensais au final. »

Nous avions terminé en baissant la voix qui avait monté d’un ton avec une véhémence que nous n’avions jusqu’alors pas montrer. Nous étions même étonnés de notre caractère soudain. Notre professeur ajouta une note sur les historiens ce qui n’était pas spécialement faux en soit. Puis il entama sur le nom de son compagnon à quatre pattes. Vasili, c’était donc le nom de ce molosse ! Nous regardâmes dans la direction des autres élèves qui avaient pris la partie d’observer l’animal lorsque son maître avait décidé de nous en parler. Avoir peur de lui, non je pense que pour certains c’étaient juste qu’ils étaient impressionnés par la carrure, car la peur elle-même était complètement différent. Ils ne faisaient que prendre des précautions après tous nous n’étions jamais trop prudents. Un sifflement, nous fit tourner la tête vers Vladimir avant qu’un grondement sourd nous mène à reposer notre regard sur Vasili. Les élèves c’étaient tous écartés s’éloignant en reculant. Une fois de plus, nous nous retrouvâmes face à l’animal. Mais nous nous ne bougeâmes pas d’un pouce, notre corps ne répondait plus. La terreur que nous ressentions avait tétanisé notre corps, le crispant à un tel point que nous avions l’impression qu’au moindre mouvement nous aurions pu nous briser un os. En réalité, nous ne pouvions même plus voir, enfin si mais c’était comme un nuage rouge qui nous apparaissaient. Puis, il y avait ce bourdonnement incessant dans nos oreilles. Nous ne savions plus quoi faire, nous avions tant de mal à respirer. Nos poumons nous faisaient mal. Nous étions comme sur un point de non retours. Nous avions à nouveau refermé nos points que nous avions rouvert, mais cette fois l’un d’eux c’était refermé sur notre baguette qui était dans notre poche. Nous avions ouvert légèrement la bouche pour pouvoir respirer doucement. Nous ne savions pas vraiment à quoi nous ressemblions devant les autres. Mais il n’y avait rien à faire. Nous devions partir, il nous fallait nous éloigner. Mais nous ne pouvions pas. Non Kas ne t’approche pas de lui, non s’il te plait ne fait pas ça… Kas mon fidèle compagnon pourquoi ? pourquoi ? Nous étions bien ensemble non ? Pourquoi as t-il fallu que tu obéisses ? C’est notre faute, hein ? C’est à cause de nous que tu es mort ? … Pas la pièce noir… S’il vous plait, mais pas cela… Il fait sombre, trop sombre… Nous ne voulons pas rester, non nous voulons sortir. La lumière, il nous faut de la lumière. Sev où est tu ? Pourquoi tu n’es pas là comme chaque fois que nous avons eu besoin de toi ? Nous avons mal, pardonnez-nous ! Nous ne referons plus cette erreur, nous obéirons sans faute. Nous ne louperons plus un seul cours, mais s’il vous plait laisser nous sortir. Non, nous ne voulons pas, pourquoi ? Pourquoi devait-il mourir ? Pourquoi sommes-nous d’ici ? Pourquoi être né ? Pourquoi nous avoir voulus ? Nous ne comprenons pas ! Si mal. Que faire ? Que devions nous faire ? Comment sortir de ce cauchemar, ce n’est pas réel, mais pourtant cela fait si mal. Nous nous devons de reprendre contenance pour l’honneur de notre famille, mais c’est impossible… Terreur, angoisse. La punition sera présente si nous n’arrivons pas à garder l’honneur de la famille, nous devons absolument nous reprendre. Comment faire ? Commencer chasser ce monde, cette vision ? Ou es-tu Sev ? Toi seul peut nous aider dans de tel cas. Non ! Il nous fallait à présent prendre le dessus, nous n’étions plus cet enfant sans défense. Nous devions grandir. C’est dur. Impossible. Nous n’y arriverions pas. Il y a une voix. Elle est lointaine. Nous n’en comprenons pas vraiment les paroles. Mais il fallait que nous nous rattachions à elle. Que faisait les autres ? Étaient-ils toujours derrière nous ?    
   

   
(c) Kira pour Never Utopia


Avatar gain :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1564-yulian-n-stroganov-uc?nid=2#20010 http://historia-pactum.forumactif.com/t1618-yulian-rp-s http://historia-pactum.forumactif.com/t1617-yulian-link-s
Vladimir Ietvilev¤ historia pactum ¤avatar
Durmstrang professeur
Exp : 2241
Points de vie (HP) : 500
Photomaton :
Baguette : 31 centimètres dont le bois est en Houx et le coeur est fait avec une Plume de Phénix .
Pseudonyme : /
Célébrité : Josh Mario John
Parchemins : 83
Date d'inscription : 07/04/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Sacoche:
Gain par niveau:

MessageSujet: Re: Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre   Ven 4 Mai - 14:05

Une nouvelle sensation
& RP animagus palier 1
Vladimir & Libre




Il fallait avouer que je n'étais pas là pour leurs faires passés un test sur leurs compétences de déduction et de réflexion pour la vie à venir. Certes, c'étais un peu tôt pour la majorité des jeunes qui étaient là et j'étais bien plus déterminer pour pas qu'ils finissent par croire les conneries de notre directeur. Ce que je veux éviter pour les jeunes partent dans des dérivent qui peuvent nuire à une ambition que j'ai, de les ouvrirs à une vision des choses qui est plus large et a des expériences qui pourraient peut-être leurs donnés envies de s'y plonger plus tard. C'est une expérience éducative dans tout les cas et je suis totalement ouvert à ce genre de pratique, pourquoi rester dans les standard quand on peut faire découvrir des choses qui leurs sont inconnus de base. Mais je suis content de voir que je peux être une personne aussi ouverte d'esprit et surtout que j'ai déjà eus des retours de certains parents qui trouvent la démarche vraiment intéressante. Je ne vais pas me qualifié de quelqu'un d'avangardiste, mais si ça peut donner des idées au corps enseignant je me dis que c'est quelque chose qui me ferait plaisir. Il faudrait peut être que je parle à d'autres enseignants qui pourraient soutenir le projet parce que je pense pas qu'avec la direction qu'on a actuellement à Durmstrang, nous pourrions mettre en place quelque chose comme ça. Mais si ça pouvait se faire à Poudlard ça pourrait être quelque chose de formidable pour être honnête. Personne n'étais parfait dans tout les cas mais j'avais vraiment envie de pouvoir voir si c'étais faisable parce que l'idée sur le papier est vraiment génial, j'ai vraiment envie de pouvoir voir ce que ça va donner dans tout les cas. Je vais montrer à tout le monde que l'éducation et la scolarité n'est pas suffisante pour construire et voir un enfant/jeune à se développer dans notre société actuelle. Parce qu'il y a tellement de choses à apprendre sur tout ce qui existe dans ce monde, c'est clairement quelque chose qui pourrait intéresser les jeunes et qui pourrait peut être les éveillés dans des choses qui pouvaient ne pas leurs plaire dans certains cas. Alors que j'écoute Yulian reprendre tout en croisant mes bras.


- Non, ce n'est pas un frein, parce que pour une peur, tu te dois de la combattre pour avancer. Alors que pour une phobie, tu peux être coincer toute ta vie avec une phobie. C'est pour ça que je parle de peur et non de phobie parce que j'avoue que c'est quelque chose qui est bien distinct pour te le dire. Mais dans tout les cas, la peur peut être une motivation, la peur du danger par exemple ou la peur de perdre quelqu'un. C'est ça qui m'a motiver lors du tournoi des trois sorciers, il faut que vous vous mettiez en tête que la peur n'est pas qu'une chose négative. La peur peut être un moyens de se surpassé et de pouvoir dépasser ces objectifs ou de pouvoir connaitre ces limites.

Il fallait avouer que la peur pouvait être un frein dans la vie mais j'ai toujours tout fais pour en faire un moyens de progresser dans la vie parce que je n'avais pas envie de montrer aux autres que je suis un homme qui peut s'adapter à la plupart des situations. Même si les élèves ne sont peut être pas encore prêt à vivre ce genre de choses je préfère les préparés pour pouvoir leurs montrés que tout est possible. Mais pour mon le moment je n'étais pas du genre à me laisser dépasser par les événements ou les questionnements des élèves il faut bien leurs montrés que leur avenir n'est pas écrit par ceux qui sont assis derrière un bureau mais qu'ils peuvent tout aussi bien atteindre des objectifs qui n'était pas les leurs au départ et j'en suis le premier à vivre avec ce principe de vie. Nous basculons rapidement sur le fait que la famille est important même si je n'étais pas un homme des plus fidèles dans ce genre de situation. J'écoute à nouveau Yulian tout en essayant de se mettre à sa place, mais de son plus jeune âge, je ne sais pas s'il peut comprendre mon point de vue, mais le fait qu'il émette un jugement montre qu'il tente une réflexion à ce sujet. Je finis par répondre d'une voix toujours aussi déterminer.

- Serais-tu prêt Yulian a abandonner ta famille même s'ils ne sont pas tous des gens bien, mais que tu as que ta mère comme soutiens ? Je veux dire par là que ma mère avait toujours était là pour me soutenir mais que dès que j'ai eus une occasion de partir, je l'ai prise. Et elle n'avait rien a voir avec les violences de mon père et l'inactivité de mon frère pouvait facilement s'expliquer, même s'il était plus vieux que moi, il ne voulait peut être pas subir la furie de mon père. Mais pour résumer le tout, c'est que ma mère a toujours était bonne avec moi et que je ne lui ai pas laisser la chance de pouvoir la laisser toute seule. qui sait ce qui a pu se passé depuis mon départ. Et j'aimerais lui envoyer un hibou, mais je connais mon père, il ne laissera jamais ma mère lire une de mes lettres sans son accord. J'étais un peu l'enfant non désirer par mon père parce que pas assez robuste ou débrouillard pour lui. Je veux juste vous ouvrir les yeux sur le fait que votre famille est comme vos camarades à Durmstrang, vous ne laissez jamais personne tomber quoi qu'il puisse arriver.

Alors que je prends ma pipe et que je la prépare tout en m'appuyant contre le mur, je me dis que Yulian n'avait pas tord pour le hibou. Mais j'avais déjà vu mon père tuer un hibou juste pour éviter que ma mère ne reprenne contacte avec une ancienne de ces collègues. Alors je n'ose même pas imaginer si ça devient un problème pour moi, je décide de changer le sujet question qu'on puisse passé à quelque chose de plus joyeux question de ne pas leurs faire ressentir mon désespoir quand à ma mère et a mon passé je finis par dire d'une voix douce tout en souriant.

- Vu que nous sommes à Poudlard, qui peut me cité les créatures qui vivent dans le Lac, ainsi que l'une des particularités de l'école ? Je veux dire par particularité ce qui distingue Poudlard de Durmstrang. Hormis le fait qu'il fasse moins froid ici évidemment sinon ce serait beaucoup trop facile.

Leurs laissant le temps de réfléchir, je continue de me faire une cigarette tout en m'appuyant contre le mur, je me dis que c'est quand même une question qui a son importance mais pour le moment je n'avais pas l'envie de me prendre la tête ni de surcharger le cerveau des élèves avec pleins d'informations en tout genre et il faut être franc que je n'avais pas d'autres sujet de conversation alors je pense que nous arrivons bientot à la fin de notre entretiens avec les élèves.







Je ne participe jamais à ce qui m'entoure, je ne suis nulle part à ma place.

Crédit - [url=dream.forumgratuit.eu]Joy[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://historia-pactum.forumactif.com/t1740-here-come-a-new-challenger-vladimir#24723 http://historia-pactum.forumactif.com/t1771-les-aventures-de-vladimir-ietvilev#25121 http://historia-pactum.forumactif.com/t1769-les-liens-de-vladimir-ietvilev#25112
 

Une nouvelle sensation & RP animagus Palier 1| Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle vie, un destin qui s'accompli...[libre]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Animagus, de Julius Skaghetti
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Poudlard & Alentours :: Le château :: Rez-de-chaussée :: Hall d'entrée-