Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Flashback]L'heure de la louve ! [Pv feat Scylla Travers]
Cilian Lestrange
Cela faisait un moment qu'il ne s'était plus posé une soirée dans la petite maison familiale. Cilian avait travaillé la journée pour le Ministère à Poudlard puis il avait laissé à Thomas la responsabilité de la totalité du site pour une seule soirée. Sa mère était de sortie pour une œuvre de charité ce soir et il avait donc la maison pour lui tout seul. Il s'était donc cuisiné un bon steak saignant qu'il avait dévoré avec envie et quelques légumes, histoire de garder la forme. Ce soir, c'était soirée Quidditch. La radio allait retransmettre la finale de la coupe de quidditch et il comptait bien ne pas en rater une seule miette à défaut d'avoir pu mettre la main sur un billet. Si à Poudlard il avait osé jouer au quidditch malgré sa maladie, il n'avait pas osé tenter le coup dans la ligue professionnelle où les règles et les contrôles étaient beaucoup plus strictes qu'à Poudlard. Nous retrouvons donc le jeune homme sous la douche. Le pommeau crachant une eau bien chaude à souhait. Dans la nudité le plus complète, il se frictionnait la peau avec un savon à l'odeur de vanille. Savourant le contact du liquide et la flagrance du savon. Un bon moment de détente qui dura vingt bonnes minutes. Il était en train de terminer de s'essuyer et allait enfiler un caleçon. La soirée se profilait parfaitement à l'horizon lorsqu'on martela quelques coups à la porte. Qui pouvait bien venir l'ennuyer à cette heure ? En jetant un rapide coup d’œil vers l'extérieur, il remarqua qu'il pleuvait. Si c'était quelqu'un du Ministère qui venait le voir pour des heures supplémentaires, il pouvait bien poireauter quelques dizaines de secondes de plus dans la pluie pour que son karma s'égalise.

Enfilant rapidement le reste de ses vêtements : jeans classique, une paire de chaussure confortable en daim et une chemise dans les tons crèmes, le jeune homme se dirigea vers la porte d'entrée en s'étirant calmement. Pour garder l'effet de surprise, il évita de regarder par la fenêtre, posa sa main sur la poignée de la porte, donna un coup de baguette magique et l'ouvrit. Dans la pénombre du début de soirée, il reconnu tout de suite Scylla Travers. Difficile de ne pas la rater avec son air de chien mouillée et ses traits si caractéristiques. Il la tira tout de suite par le bras, l'entraînant à l'intérieur de la maison et refermant la porte derrière lui, une expression de surprise sur le visage. Qu'est ce qu'elle venait faire ici ? Elle devait être à Poudlard non ? Ou bien chez ses parents ? Mais pas ici ! Chez lui ? En début de soirée, au milieu d'une averse ? Sans poser de question, il la prit par le bras et la poussa jusqu'à l'âtre de la cheminée pour qu'elle puisse profiter de la chaleur et fit apparaître une serviette sur la tête de la jeune femme. Enfin seulement, il prit la parole sur un ton quelque peu interloqué.


- Mais qu'est ce que tu fais ici ? Tu aurais pu prévenir ! Ça t'aurait éviter de poireauter dehors comme une louve mouillée !

Le jeune homme avait parler sur un ton précipité et attendit donc la réponse et quelques explications de la part de la jeune femme. Après tout, ils étaient très proches, très très proches mais il ne comprenait pas pourquoi elle débarquait maintenant chez lui, alors qu'elle ignorait probablement qu'il s'y trouvait.
Cilian Lestrange
avatar
Bébé Pudding
http://historia-pactum.forumactif.com/t1878-cilian-lestrange#28454 http://historia-pactum.forumactif.com/t1892-les-aventures-de-cilian-lestrange#28831 http://historia-pactum.forumactif.com/t1893-cilian-lestrange-et-le-reste-du-monde#28840
Dim 30 Sep - 21:44
Revenir en haut Aller en bas
Scylla Travers
Après une énième dispute avec son oncle dans le fameux manoir des Nott, Scylla avait cette fois-ci pris des mesures plus que radicales. Elle avait en effet décidé de quitter le manoir qui l'avait accueillie depuis maintenant près de 15 ans. Pour cause, elle s'était une nouvelle fois disputée mais cette fois-ci la dispute avait été particulièrement violente avec son oncle puisqu'elle la concernait elle et son mariage arrangé qui n'était plus du tout d'actualité puisque sa belle famille avait en effet découvert sa condition de loup-garou suite à un léger petit accident involontaire. C'est pourquoi elle s'était empressée de prendre quelques-unes de ses affaires dans un sac, puis elle était partie sans dire un mot, sur les nerfs. Cependant, sur le coup elle n'avait pas réellement réfléchis, mais elle n'avait nulle part où aller. Elle pourrait aller chez Oriana ? Mais après avoir un peu réfléchi, cela n'était pas du tout envisageable pour elle, elle entreprit ensuite de penser à sa meilleure amie Astra, mais encore une fois, elle ne pouvait pas car sa meilleure amie n'avait pas encore de maison ou d'appartement à elle seule..... C'est bien là qu'elle percuta, une personne seule, un appartement, sans y réfléchir d'avantage, elle entreprit d'aller chez son petit ami Cilian.  Sur le chemin, elle dut se précipiter pour ne pas finir complètement mouillée.

En parlant de ce dernier, il habitait à Tinworth, à quelques stations de métro. À cet instant précis, Scylla pouvait remercier Astra pour lui avoir appris à voyager par le biais des transports moldus durant cette année scolaire. Quelques minutes plus tard, Scylla descendait du métro et elle était tranquillement en train de marcher d'un pas déterminé jusqu'à l'appartement de Cilian, à cet instant précis, plusieurs émotions fusaient en elle, même si elle paraissait calme jusqu'il y a quelques minutes, mais la blonde commençait à éprouver de nouveau une légère colère et une certaine empathie. Quelques secondes plus tard, elle était enfin arrivée, après avoir martelé quelques coups à la porte, elle attendait patiemment que quelqu'un vienne lui ouvrir la porte. Elle commençait légèrement à perdre patience jusqu'à ce que la porte s'ouvre toute seule en laissant apparaître le magnifique Cilian Letrange, nulle doute qu'il allait être probablement surpris de la voir-là.

Ni une, ni deux, elle entreprit de rentrer, elle finit ensuite bien rapidement près de la cheminée pour ne pas tomber malade, une serviette en éponge en main, elle entreprit de se sécher tout bonnement les cheveux tout en regardant encore et toujours dans le vide, le regard en direction des flemmes de la cheminée. Elle écouta à moitié les paroles de l'ancien poufsouffle, après avoir inspiré un bon coup, la jeune femme entreprit de lui révéler le pourquoi du comment elle se trouvait ici : « je ne pouvais plus le supporter, je suis donc partie » conclut-elle légèrement en colère.
Scylla Travers
avatar
Bébé Pudding
http://historia-pactum.forumactif.com/t1372-scylla-travers
Ven 12 Oct - 20:43
Revenir en haut Aller en bas
Cilian Lestrange
Scylla séchait près du feu. La colère semblait l'habiter. Ses yeux lui donnaient l'impression d'en vouloir à la terre entière. Elle lui en expliqua la raison. La rouquine avait finit par péter sa durite, ne supportant plus de vivre sous le même toit que ses parents adoptifs qui lui en voulaient toujours d'avoir fait capoter son mariage avec le prénommé Owen Fawley, qu'il préférait surnommer « Bouclette ». Et donc il en conclu naturellement qu'après avoir prit ses affaires et claquer la porte, la jeune femme n'avait pas réfléchit où elle allait atterrir et c'était précipité chez l'adulte dont elle semblait être le plus proche. Qui était lui aussi un lycanthrope et sûrement le plus à même de comprendre sa condition. S'approchant d'elle, il posa son front contre le sien et l'enlaça quelques instants. Bien que par la même occasion, il mouilla quelque peu ses vêtements et que sa soirée prévue allait être avortée. Il se devait d'être là pour elle.

- Je comprend. Tu as bien fais de venir ici, Scylla. Respire un grand coup.

Il savait comment la calmer, l'apaiser. Dans ses bras et utiliser sa respiration était le meilleur remède. Il ne pût réprimer l'envie de poser ses lèvres quelques secondes sur les siennes. Juste de quoi y goûter avant de relâcher son étreinte.

- Tu peux rester ici cette nuit. Je m'arrangerais avec ma mère quand elle rentrera pour que tu puisses rester ici le temps qu'il faudra. Pour le moment, le plus important c'est que tu prennes une douche et que tu te réchauffes. Je ne veux pas que tu attrapes la crève.

La laissant seule, le jeune homme se rendit dans le couloir d'à côté pour se munir d'un gant de toilette et d'une serviette dans une armoire qu'il alla déposer dans la salle de bain. La pièce était plutôt petite, avec des vieux motifs sur le carrelages, tant sur les mus qu'au sol. La douche était accueillante et chaleureuse. Un évier était également là et au dessus se trouvait tout un tas de produit pour le corps et de savons différents aux senteurs exotiques. Il revint et fit léviter les affaires de Scylla d'un coup de baguettes magique et les conduisit jusqu'à sa chambre qu'il comptait lui laisser pendant son séjour. Ensuite, il prit la jeune femme par la main et l'emmena jusqu'à la salle de bain.

- Prend le temps qu'il te faut. Je te laisserais des vêtements à moi devant la porte. Tu n'auras qu'à t'habiller si tu as ramenés des affaires, je les ai laissée dans ma chambre. C'est la deuxième porte sur la gauche. En attendant, je vais te préparer un petit quelque chose à manger, puis on pourra discuter tous les deux à têtes reposées.

Se penchant en travers de la porte, il vola un nouveau baiser à Scylla, plus appuyé et plus tendre avant de s’éclipser pour se diriger vers la cuisine. Il alla chercher un bon gros morceau de viande en se disant qu'il allait devoir en acheter plus pour au moins quelques jours puis il posa une poêle sur sur la cuisinière, alluma le feu et y fit fondre du beurre. Il sala et poivra la viande calmement en attendant que la matière grasse fonde puis se mit à cuire calmement la pièce de barbaque. L'odeur qui s'en dégageait lui mit même l'eau à la bouche malgré le fait qu'il avait mangé il y avait peu. Sifflotant calmement, il fut tenté de rentré dans la salle de bain pour rejoindre Scylla mais se ravisa pour ne pas précipiter les choses puis il lui avait promis un repas donc il n'allait pas se défiler. Quand la viande fut prête, il la déposa dans une assiette sur la table, fit apparaître un couteau et une fourchette puis alla chercher deux coupes et une bouteille de vin qu'il ouvrit. Il versa le tout dans les récipients et attendit calmement que la jeune femme arrive.
Cilian Lestrange
avatar
Bébé Pudding
http://historia-pactum.forumactif.com/t1878-cilian-lestrange#28454 http://historia-pactum.forumactif.com/t1892-les-aventures-de-cilian-lestrange#28831 http://historia-pactum.forumactif.com/t1893-cilian-lestrange-et-le-reste-du-monde#28840
Dim 14 Oct - 17:47
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: